Des candidats UMP aux futures législatives font campagne autour de la planète…

Le Canard Enchaîné mercredi 14 décembre 2011 – Isabelle Barré
Depuis six mois, le ministre des transports, Thierry Mariani, prend sa tâche très à cœur et se transporte lui-même aux quatre coins du monde. Ou plutôt dans un coin, la zone Russie-Asie-Océanie, qu’il sillonne avec entrain : Australie, Japon, Vanuatu, Thaïlande, Malaisie, Cambodge, Chine, Laos, Géorgie, Kazakhstan, Corée, Hong-Kong, Singapour. Rien que ça. Pur hasard, ces pays figurent… dans sa circonscription électorale !
Onze nouveaux députés représenteront en effet les Français expatriés aux prochaines législatives. Et Mariani convoite la 11ème circonscription, celle de la zone Russie-Asie-Océanie, qui comprend 49 pays. Impossible à couvrir pour un candidat lambda. Mais notre ministre, lui, a quelques facilités de déplacement. Pour ses voyages privés, il a ses Miles : avec « 3,5 millions » – au compteur, s’est imprudemment vanté notre globe-trotter. La Commission des comptes de campagne aura sans doute son mot à dire sur ces Miles accumulés avec sa casquette de ministre. En attendant, il reste les déplacements officiels, si pratiques pour faire campagne.
Le 25 novembre, jour d’une table ronde au ministère des transports pour sauver Sea-France et les salariés de Calais, Mariani se fait représenter par son cabinet. Lui a mieux à faire : il est en goguette à Shanghai pour un gala à l’hôtel Grand Mercure avec la crème des expatriés UMP. Le 26, au Sofitel de Bangkok, il invite – « à titre privé » – la communauté française à un « buffet pâtisserie ». Avant de rejoindre – « à titre officiel » – une réunion sur le commerce extérieur en Malaisie.
Pas la faute de Mariani si des évènements incontournables l’appellent sans arrêt dans sa future zone électorale. Il ne pouvait tout de même pas rater le 4ème forum économique d’Astana au Kazakhstan, le 4 mai. Ni un formidable « séminaire » sur les transports en Australie. Ni le 45ème anniversaire, le 4 novembre, de la ligne Air France Paris-Shanghai. Mariani aurait eu bien tort de ne pas en profiter pour serrer la pogne de ses électeurs, comme le rappelle sans complexes le site du Quai d’Orsay.
Coucou aux Expat’
A Phnom Penh, il a aussi « rencontré la communauté française des affaires ». Et de susurrer au « Canard » : « Je n’y peux rien si les pays qui achètent des avions ou des trains se trouvent dans ma circonscription. » L’Europe ou l’Amérique, totalement boudées par notre ministre, n’achètent, elles, que des charrettes à bras ?
Heureusement pour les comptes de l’Etat, seuls trois ministres briguent une circonscription des français de l’étranger. Secrétaire d’Etat aux Solidarités, Marie-Anne Montchamp est à son tour prise d’une bougeotte ciblée : elle voyage assidûment en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Rien à voir, bien sûr, avec sa candidature dans le Bénélux… Le 5 décembre, elle était ainsi à Bruxelles, pour une indispensable conférence sur les inégalités. Le 8 septembre, c’était une rencontre avec le ministre du développement durable du Luxembourg. Et, en octobre, la visite d’une « ferme d’accueil (sic)» à La Haye. Avec, chaque fois, un petit coucou aux expatriés du coin aimablement organisé par l’ambassade.
Vivement que Frédéric Lefebvre, en cours de parachutage aux Etats-Unis, commence sa campagne ! On attend avec impatience l’impérieux motif qui conduira notre vaillant secrétaire d’Etat aux PME chez les Yankees…
Expert aérien
Mariani sait aussi aider les copains. Il vient d’envoyer Alain Marsaud, candidat UMP dans la zone Madagascar-Afrique, pour une mission idéalement située à… Madagascar.
Objectif : aider Air Madagascar à sortir de la « liste noire » des compagnies aériennes. Voilà donc Marsaud, ex-juge puis procureur antiterroriste, élevé au rang d’expert aérien… « C’était une mission bénévole, assure Mariani au Canard. Alain Marsaud n’a été ni payé par le ministère des Transports ni même défrayé. » Quia donc payé le voyage ? « Ca me regarde, répond d’abord Marsaud. Avant de rappeler le Canard : C’était de ma poche. » Faudrait savoir.
Fin octobre, auréolé de sa lettre de mission, notre expert en coucous a pu rencontrer les autorités malgaches, décrocher des articles dans la presse locale ou dîner avec Patrick Martin, responsable UMP sur l’île. Rien à voir avec une campagne électorale…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.