Génocide arménien dans tous les médias : passe d’armes franco-turque

Le Monde 22/12/2011

La rupture n’est pas encore consommée, mais elle pourrait l’être bientôt (Liberté).

En s’engageant à examiner ce jeudi une proposition de loi qui condamne, entre autres, la négation du génocide arménien – reconnu par Paris en 2001 -, l’Assemblée nationale française a choisi de passer outre les objurgations de la Turquie (Le Temps).
 Le texte prévoit un an de prison et 45 000 euros d’amende pour tout contrevenant. Ankara, qui récuse le terme de génocide et considère les 500 000 personnes mortes entre 1915 et 1917 comme victimes des aléas de la première guerre mondiale, s’est élevé contre cette proposition de loi (The Guardian).
 Une initiative jugée « hostile » (BBC), « injuste » et « sans fondement », qui met en péril une « amitié pluricentenaire ».
 Aux yeux du gouvernement turc, celle-ci est surtout considérée comme un « outil politique » destiné à servir les desseins de réélection de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012 (Today’s Zaman, Hürriyet).
 Acculée, la Turquie, qui évoque déjà des « conséquences graves et irréparables » pour les relations bilatérales si Paris va au bout de sa logique, se défend en stigmatisant le passé colonial français (VOA, The National). Et fustige une atteinte intolérable à la liberté d’expression (Today’s Zaman, Hürriyet).
 Un argument partagé par le LA Times, qui conclut : « Que le meurtre des Arméniens ne soit pas assimilé à un génocide est une opinion. Nous n’y souscrivons pas, mais elle mérite d’être protégée, et non punie ».

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.