Triple A – Dans les coulisses des agences de notation

asi@arretsurimages.eu  Gazette n° 209
Et ce triple A , ce « trésor » français ? Toujours pas perdu ?Apparemment non. Après l’insoutenable compte à rebours, après que l’ensemble du gouvernement a semblé préparer l’opinion à la perte de la sacro-sainte note, cette note de la France semble en sursis. O délices trompeuses de la trève de fin d’année !
Etrange système, celui des agences de notation. Saviez-vous que certains Etats paient pour être notés, et d’autres non ? Saviez-vous que certains gouvernements ont le privilège d’être prévenus à l’avance en cas de mauvaise nouvelle, et pas d’autres ? Ce sont quelques unes des nombreuses bizarreries, révélées dans notre émission de cette semaine. Et la note de la France, à propos ? En sursis, donc. Au moins jusqu’au début de l’année. Comment le savons-nous ? Chut! Les responsables des agences que nous souhaitions inviter sont « en vacances », nous a-t-on répondu. A moins qu’ils ne dégradent la note française depuis leur lieu de vacances, ce qui est toujours possible.
On en apprend de belles, dans notre émission, sur ces PME méconnues, ne disposant d’aucune information particulière, auxquelles est pourtant suspendu le souffle des gouvernements. Est-il possible de réformer le système, pour le rendre moins absurde ? Oui, c’est toujours possible. Pour comprendre exactement pour quelles raisons la note de la France sera dégradée, regardez notre émission, animée cette semaine par notre « éconaute » (1) Anne-Sophie Jacques. Elle est ici (2).
Nous vous souhaitons de très joyeuses fêtes.
Daniel Schneidermann 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Médias, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.