Plan anti-crise : 10 bonnes excuses pour arriver au réveillon les mains vides

Le Post – 24 décembre 2011 – par Tittine
Demain c’est déjà le réveillon et vous n’avez encore acheté aucun cadeau. Cet après-midi, il fait vraiment trop moche pour sortir et la perspective de devoir affronter les magasins bondés, un 24 décembre, vous donne déjà de l’urticaire.
 
Allez-vous devoir pour autant renoncer au repas plantureux qui salue la naissance il y a plus de 2000 ans d’un crève-la-faim ? Non ! Voici 10 excellentes excuses pour continuer de faignanter et avoir quand même de la langouste et du foie-gras.
1) Fayot :
« Rien n’est assez beau pour toi »
2) Imaginatif :
« Non là tu ne vas pas le croire. Je trouve ton cadeau et au moment de le payer, je me rends compte que j’ai oublié mon porte-feuille. Là, en revenant à ma voiture, un pneu était crevé. Je m’apprête à changer la roue, quand soudain un orage terrible m’oblige à aller m’abriter. Le temps que la pluie cesse, on m’avait volé ma roue de secours ! J’ai téléphoné à un dépanneur, mais il y avait eu un accident dramatique sur l’autoroute, personne n’était libre. J’ai dû chercher moi-même un garagiste. Mais bon, avec tout ça, le magasin avait fermé. C’est dommage, mais heureusement je ne suis pas en retard pour le dîner ! »
3) Militant :
« J’ai préféré faire un don, en ton nom, au Secours Populaire »
4) Anti-pub :
« Noël est une fête commerciale pour les cons. Je ne suis pas un con, toi non plus, tout roule »
5) Pauvre mais honnête :
« Je suis raide fauché, il aurait fallu que je vole ton cadeau. Je n’ai pas pu. »
6) Pauvre mais digne :
« Un cadeau à 5€, tu aurais cru que je me moquais de toi ».
7) Culpabilisateur :
« Je sais bien que tu l’aurais revendu. Je l’ai bien reconnu mon protège-théière, sur Le bon coin, l’année dernière. »
8) Cynique :
« Tu as toujours dit que j’avais un goût de chiotte. Je n’allais pas une fois de plus te donner raison. »
9) Réaliste :
« Je ne sais jamais te faire plaisir. Là au moins, je saurais pourquoi. »
10) Chat potté :
« Oui, je sais je te déçois, je n’ai rien. Juste tout l’amour que je te porte… »
Et vous, avez-vous déjà fait tous vos cadeaux ?

——————-
Noël  aussi à l’Elysée…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Consumérisme, Humour, Social, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.