Russie : Portrait du « hamster du Net » : le blogueur anti-corruption, Alexeï Navalny

  Rue 89  Laurent Mauriac Cofondateur 25/12/2011

Portrait – Russie : Alexeï Navalny, le « hamster du Net » symbole de la lutte anti-Poutine

 Alexeï Navalny parle aux manifestants à Moscou, le 24 décembre 2011 (Sergei Karpukhin/Reuters)
Emprisonné, il avait raté la grande manifestation du 10 décembre. Tout juste libéré, le blogueur russe anti-corruption Alexeï Navalny a galvanisé la foule samedi lors de la manifestation, encore plus imposante, organisée contre le Kremlin :
« Nous sommes suffisamment nombreux aujourd’hui pour prendre la Maison Blanche [siège du gouvernement russe, ndlr] ! Nous ne le ferons pas cette fois-ci, car nous sommes des pacifistes. »
« La prochaine fois, nous serons un million », a-t-il promis.
Autre vedette de la journée, l’ex-président de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev a appelé à la radio Vladimir Poutine à quitter le pouvoir « maintenant ».
Peu connu voici encore quelques semaines, Alexeï Navalny apparaît désormais comme le symbole de l’opposition à Poutine. Comment a-t-il émergé aussi rapidement ?
Le blogueur, avocat de formation, a d’abord fait parler de lui en février, en qualifiant Russie unie, la formation de Vladimir Poutine, de « parti des voleurs et des escrocs », une expression devenue un des slogans des manifestations contre le pouvoir.
Au lendemain de l’élection législative du 4 décembre, tandis que plusieurs milliers de personnes se sont réunies au centre de Moscou pour contester les fraudes, il prend la parole agressivement : « On dit de nous que nous sommes des hamsters rivés à leurs ordinateurs. Oui, je suis un hamster du Net et je vais ronger les gorges de ces salauds ! »
La même journée, il est arrêté par la police. Il est condamné le lendemain à quinze jours de détention.
Libéré le 21 décembre, avec une dizaine d’autres opposants, il est accueilli par une foule de partisans. Il lance alors, en référence à la manifestation du 10 décembre à Moscou : « Ce qui s’est passé est extraordinaire. Nous avons été emprisonnés dans un pays et à notre libération, nous nous trouvons dans un autre pays. »
Vidéo du blogueur  Portrait Alexeï Navalny
Interrogé par France 2 sur sa démarche, il répond  : « Le motif principal de mon engagement, c’est la haine. Je déteste ce régime, ces gens, et concrètement Vladimir Poutine qui a créé un pouvoir d’escrocs et de voleurs. »
Agé de 35 ans, ce père de deux enfants anime depuis 2010 un site, Rospil, consacré à la corruption. En octobre 2010, il accuse le le groupe public Transneft (oléoducs), de détournements de fonds lors de la construction du pipeline Sibérie-Pacifique.
Son blog est désormais l’un des plus lus en Russie. « Mon blog n’existe que parce que les médias sont censurés », fait-il valoir, cité sur Lexpress.fr.
Pourfendeur de la corruption, il est aussi un nationaliste assumé. Il participe régulièrement à la Marche russe, un rassemblement ultra-nationaliste. Il a même participé à une manifestation aux relents racises intitulée « Nourrir le Caucase, ça suffit ! ».
La BBC l’a décrit comme « la figure majeure de l’opposition à avoir émergé en Russie pendant les cinq dernières années ». Mais ce symbole du mouvement anti-Poutine n’en est pas encore un leader. Même s’il n’exclut pas la possibilité de se présenter à l’élection présidentielle de mars 2012, « s’il y avait une véritable élection », il n’est pas acquis que le militant courageux et l’orateur brillant qu’il est puissent se muer en figure politique.
Sur Rue89
Manifs anti-Poutine en Russie : un air de printemps arabe… par -10°C
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Internet, Politique, Résistance, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.