Taxe Tobin : Europlace et plusieurs pays critiques

La place financière française s’est insurgée dimanche contre le projet de Nicolas Sarkozy d’instaurer une taxe sur les transactions financières, sans ébranler la détermination du gouvernement à aller vite, quitte à faire cavalier seul en Europe.
Si elle n’était pas européenne, cette taxe « affaiblirait l’économie française » et serait « inappropriée », a affirmé l’association Paris Europlace, qui représente l’ensemble des acteurs de la finance française.
Jusqu’ici, le chef de l’Etat avait toujours repoussé l’idée d’une mise en place uniquement dans l’Hexagone. Vendredi, il a suscité l’agacement de ses partenaires européens en déclarant que la France n’attendrait pas qu’ils trouvent un consensus pour mettre en oeuvre la taxe.
 Pour Berlin, « le but est d’aboutir à l’instauration d’une taxe dans l’UE », a déclaré le porte-parole du gouvernement. Bruxelles a elle aussi rappelé la nécessité d’une « approche cohérente », tout comme le chef du gouvernement italien, Mario Monti. Le premier ministre britannique est allé encore plus loin, réaffirmant son opposition à toute taxe… à moins qu’elle ne soit décidée au niveau mondial.
Le Monde du 09 janvier

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Europe, Humour, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.