Le coup pendable de Sarkozy

Le Canard Enchaîné du 11 janvier 2012 – D.H.
Le 27 janvier, Sarkozy va célébrer le Nouvel An chinois. Avec Carla, il devrait rendre visite à Yuan Zi et Huan Huan, deux pandas géants venus convoler en justes noces au zoo-parc de Beauval, dans le Loir-et-Cher. Si tout va bien les deux plantigrades arriveront en France le 15 janvier, à l’heure des jités de la mi-journée. Pas moins de trois ministres (Kosciusko-Morizet, Mariani et Leroy), deux parlementaires, deux préfets et un ambassadeur (celui de Chine en France), seront sur le tarmac de Roissy pour accueillir ce  « trésor national chinois » venu en France respirer l’air de  la frivolité.
 Comme le président français avec son Air Sarko One, Yuan Zi et Huan Huan disposent de leur Panda-Express, un avion-cargo spécialement affrété par la société Fedex. Coût du vol : 700 000 euros. Une fois les animaux parvenus sur le sol français et les formalités douanières accomplies, deux camions les convoieront jusqu’à leur résidence française cinq étoiles (brouillard artificiel, forêt de bambous, pagode…). Ils voyageront sous bonne escorte puisque trois voitures de gendarmerie et quelques motards de la garde républicaine ouvriront la voie à ce convoi spécial pendant les trois heures de route.
 La direction du zoo-parc de Beauval comme les collaborateurs de Nathalie Kosciusko-Morizet jurent cependant que cette opération ne coûtera pas le moindre yuan au contribuable français. Rodolphe Delord, directeur du parc animalier, précise même au « Canard » avoir fait un chèque de 1 500 euros au profit des gendarmes escorteurs. C’est lui qui prend en charge l’assurance-vie des plantigrades, soit quelque 110 000 versés à Allianz. Lui encore qui a effectué un joli don (autour de 1,5 million) à l’association chinoise des zoos pour avoir le droit d’héberger pendant dix ans les deux pandas géants.
L’Etat n’aurait finalement fait que déployer des trésors de diplomatie pour accueillir ces deux immigrés particuliers. Le 7 novembre, la ministre de l’Ecologie s’est ainsi rendue dans la réserve des pandas, près de Chengdu, au sud-ouest de la Chine. Elle a ainsi pu poser, souriante, au côté d’un des deux nounours. Quarante-huit heures plus tôt, Sarkozy, et son homologue chinois, Hu Jintao ; auraient dû évoquer le sujet lors du G20 à Cannes. Las, la crise grecque ne leur en a pas fourni l’occasion. Finalement, début décembre, un simple coup de fil entre les deux présidents a entériné l’accord.
Entre espèces menacées d’extinction, on se comprend !  

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, animaux, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.