Affaire Carla Bruni-Sarkozy : les nouvelles révélations de Mediapart

L’express.fr – le 13 janvier 2012 par Frédéric Martel
Dans un article posé et étayé ce soir, deux journalistes du site d’information Mediapart, Carine Fouteau et Michaël Hajdenberg, reviennent en détail sur « l’affaire Carla Bruni-Sarkozy ».
Si beaucoup de questions demeurent en suspens, notamment le volet diplomatique de l’affaire, Mediapart révèle deux informations de toute première importance :
– D’une part, le Fonds mondial de lutte contre le sida (après avoir nié ce point depuis plusieurs jours), confirme bien avoir attribué sur les 2,2 millions d’Euros (2,8 millions de dollars) de la campagne « Born Hiv Free » de 2010, la somme de 1,7 millions d’euros (2,2 millions de dollars) « sans appel d’offre ». Une partie de ces sommes est bien allée à la société de Julien Civange, Mars Browsers, à hauteur de 580.000 Euros (730.000 dollars). Cette information confirme l’enquête de Marianne. (J’ajoute que ce financement « sans appel d’offre » est la raison du déclenchement d’un audit interne très poussé et a été vivement reproché au directeur exécutif du Fonds Mondial, Michel Kazatchkine, au point d’être une des raisons de sa mise à l’écart annoncée).
– Outre la société de M. Civange, une autre société « La Fabrique du Net » a également été payée par le Fonds mondial à hauteur de 132 756 euros pour réaliser la partie « lutte contre le sida » du site carlabrunisarkozy.org. Un site qui met en valeur l’image de la Première Dame de France (et que l’Elysée finance pour la partie « Les activités officielles »).

Julien Civange est un proche ami de Carla Bruni-Sarkozy. Il a été le témoin de son mariage avec Nicolas Sarkozy. Il figure comme chargé de mission sur le site de sa fondation et, selon le Canard Enchainé, il serait conseiller de la Première Dame de France à l’Elysée, où il a un bureau, et payé par la Présidence de la République, via une autre de ses sociétés, pour ce travail.
Ces éléments importants confirment les grandes lignes de l’enquête de Marianne.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.