Japon : suicide collectif

Charlie Hebdo – 25 janvier 2012
La main de fer des lobbys du nucléaire
Le gouvernement japonais vient d’inscrire dans la loi l’autorisation de faire fonctionner vingt années supplémentaires les centrales nucléaires qui auront quarante ans d’ancienneté.
A condition, précise le gouvernement, que « la sécurité soit assurée ». Trois réateurs japonais ont actuellement plus de quarante ans, et seize autres plus de trente ans. A part les écolos nippons, qui sont révoltés, on se demande si les japonais ont bien compris ce qui leur était arrivé à Fukushima l’année dernière.

On raconte que, pendant la guerre, les pilotes japonais qui s’envolaient pour les missions kamikazes s’enivraient au saké pour se donner du courage et ne pas trop cogiter sur ce qu’ils faisaient. La décision du gouvernement japonais de rallonger à soixante ans la durée de vie des centrales nucléaires japonaises prouve le contraire : un peuple peut devenir kamikaze tout en étant parfaitement à jeun !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Energie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.