Jean-Pierre Gauffre et les Anonymous sur France-Info

Lundi 30/01/2012 – Il était une mauvaise foi  par Jean-Pierre Gauffre

Les « Anonymous » sont à la mode… Mais qui sont-ils vraiment ?

Croyez-moi ou pas, mais ça présente bien des avantages d’être anonymous… Pour le cas où vous auriez zappé l’actualité de ces dernières semaines, je vous rappelle que les Anonymous sont ces internautes du monde entier qui lancent des attaques informatiques contre les sites Internet de certaines grandes institutions pour les saturer et les rendre inaccessibles pendant plusieurs heures ou plusieurs jours… Ils l’ont fait contre l’Eglise de scientologie, le FBI, les anciens gouvernements libyen, tunisien ou égyptien ou encore, chez nous, le site d’EDF…
Si vous en êtes resté à la carte postale de vacances et au Minitel, ça peut vous sembler abscons, mais vous devez réaliser que les cyber-attaques ont pris le pas, de nos jours, sur les attaques de diligences… On peut trouver cela moins poétique, mais c’est ainsi… Mais vous remarquerez qu’au fil des siècles, les principes ne changent pas tant que cela… Qu’on attaque des banques, des diligences ou des sites Internet, l’important est de ne pas se faire repérer… C’est pour ça qu’il faut être anonymous…
Et on le fait avec les moyens adaptés à chaque époque… Au far-west, le hors-la-loi cachait son identité en remontant son foulard jusque sous les yeux… Dans la jungle urbaine, on enfile une cagoule pour braquer un bureau de poste… Aujourd’hui, on se planque derrière son ordinateur pour bloquer le site de la Maison-Blanche… Et même quand on défile dans les rues, comme samedi dernier à Paris, on porte un masque au sourire moqueur pour rester anonymous…
Le problème, c’est qu’en 2012, en France, on n’a, théoriquement, pas le droit de rester anonymous… Il y a soixante-dix ans, ça passait… Les lettres anonymous étaient très à la mode… Mais plus maintenant… Et notamment dans la rue… Essayez, juste pour voir, de remplacer le masque au sourire moqueur par un niqab, une burqa ou quelque chose d’avoisinant, ça peut coûter jusqu’à 150 euros… Ou parfois un peu moins… C’est selon le bon vouloir du juge… Je n’ose pas dire que c’est à la tête du client, puisque justement, tout ça est très anonymous…
Mais on peut comprendre Claude Guéant, qui n’a pas forcément envie de voir le site du ministère de l’Intérieur bloqué par une attaque d’anonymous à qui l’on aurait demandé de tomber le masque… Bien ou pas bien, je me garderais bien de juger tout cela, moi qui ne peut pas rester anonymous derrière mon micro…
Et si vous rêvez, vous aussi, de mettre votre grain de sel ou de sable dans les rouages de notre belle démocratie, mais que vous ne maîtrisez pas l’outil informatique, dites-vous qu’il vous reste le bulletin de vote… Qui est, lui aussi, parfaitement anonymous…
Evidemment, vous n’êtes pas obligés de me croire…

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.