Fadettes : un 2e magistrat mis en examen

BellaCiao – 7 février 2012 – Alain Acco
Marie-Christine Daubigney, l’adjointe du procureur Courroye, a été auditionnée mardi.
La procureure adjointe du Tribunal de grande instance de Nanterre, Marie-Christine Daubigney, a été, à son tour, mise en examen lundi pour « collecte illicite de données personnelles » et « complicité et recel de violation du secret des correspondances », selon les informations d’Europe1. Elle a également été entendue comme témoin assisté pour « recel de violation du secret professionnel ». « La procédure est radicalement irrecevable »
Contacté par Europe 1, son avocat, Me Baratelli annonce qu’il va saisir la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris : « la procédure est radicalement irrecevable car Le Monde a déposé sa plainte plusieurs mois avant que la Cour de Cassation annule la réquisition des fadettes. En mettant la charrue avant les bœufs, Le Monde a pris le risque de faire annuler sa propre procédure ».
Mis en examen dès le 17 janvier, le procureur Courroye et son adjointe sont soupçonnés d’avoir tenté de découvrir illégalement en 2010 les sources des journalistes du quotidien travaillant sur l’affaire Bettencourt, notamment en réquisitionnant leurs factures téléphoniques détaillées dites « fadettes ». Le procureur Courroye conteste la validité de l’enquête conduite par les juges Sylvia Zimmermann et Alain Nguyen The.

http://www.europe1.fr/Faits-divers/…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.