En Martinique, tout va très bien Madame la Marquise … de Guéant-Sarkozy.

Au bout de la route – 12/02/2012 – Marc Lafontan
Si l’on en juge par les médias traditionnels, no problémo. Guéant est allé en Martinique, et malgré ses propos indignes, la visite s’est passée sans encombre. La palme de cette propagande médiatique revient au Figaro qui titre : Pas de heurt à l’arrivée de Claude Guéant en Martinique
 
Summum de la désinformation qui rend d’autant plus actuelle la préoccupation déontologique des journalistes qui se sont exprimé dans cette motion. Car il semblerait bien que sur le terrain, la réalité soit on ne peut plus différente. Sur le site de France-Antilles, dont les journalistes sont probablement bien moins payés que ceux du Figaro, on fait son travail de manière un peu plus fidèle au delta minimal de la déontologie journalistique, à savoir simplement rendre compte :
“… des Martiniquais déterminés à signifier à Claude Guéant leur rejet de ses propos (« Les civilisations ne se valent pas ») s’étaient massés à l’entrée de l’Aéroport international Martinique – Aimé Césaire.
[...] Mais, au grand dam des manifestants, le convoi ministériel parvint à tromper leur vigilance. Bloqués sur le terre-plein situé devant le portrait d’Aimé Césaire (par les policiers mobilisés), les manifestants n’ont pas vu arriver ce convoi et surtout n’ont pas anticipé sa trajectoire. Ils n’ont rien pu faire quand l’escorte emprunta le rond-point en sens inverse, pour épargner à M. Guéant leur vision et leurs cris… Quelques-uns tentèrent vainement de le rattraper, mais ils furent vite stoppés par les forces de l’ordre.Déjà, dans l’après-midi, les policiers avaient donné le ton. Marcel Bourgade, responsable du Modemas écologie, a été « molesté, menotté », selon ses termes, et conduit dans les locaux de la PAF (Police aux frontières)”.
Voilà qui tranche singulièrement avec le titre du Figaro, dont je n’irai même pas lire l’article, finalement… Radio Sarkozy ment.

Source - Les échos de la gauchosphère

About these ads

À propos de werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cette entrée, publiée dans Non classé, est taguée , . Bookmarquez ce permalien.