Carburant – Les sept vertus capitales : les conseils d’un Internaute pour faire des économies

 Courrier de lecteur : de notre ami-correspondant à l’Ile de la Réunion
Plutôt que de pleurnicher sur la hausse des prix, prenons-nous en main et économisons !!!

 J’économise plus de 20 centimes par litre de carburant.

 Ne comptez pas sur les autres pour obtenir une baisse miraculeuse du prix des carburants. Faites baisser vous-même vos dépenses pour vous déplacer. Tout simplement en diminuant votre consommation d’au moins 15%. C’est possible et c’est facile. A condition de changer de mentalité. Quelques conseils connus… et de bon sens ! Un peu oubliés quand on observe ce qui se passe sur nos routes.
 Les sept vertus capitales.
Un : évitez la conduite agressive car elle peut augmenter de 20 à 40 % votre consommation. Si vous poussez le moteur à son maximum, il gaspille énormément : il tourne plus vite et perd de son efficacité. C’est pourquoi il vaut mieux éviter de dépasser les 2.000 tours/ minute pour un moteur diesel, ou 2.500 tours/ minute pour un moteur essence. Contrairement aux idées reçues, n’ayez pas peur d’être en 4ème, voire en 5ème, lorsque vous roulez à 50 km/heure.
Deux : adoptez une conduite anticipative. Lorsqu’on garde une vitesse de croisière constante, on consomme moins. Donc si vous anticipez en regardant loin devant, vous pourrez décélérer et ainsi adapter votre vitesse au trafic et aux obstacles à venir. Gardez bien en tête qu’un coup de frein ou un coup d’accélérateur est friand de carburant ! Accélérez et ralentissez donc doucement et évitez une conduite trop saccadée.
Trois : respectez les limitations de vitesse ! Il faut en effet savoir que la consommation de carburant augmente de manière exponentielle. Vous consommerez moins en passant de 50 à 70 km/h que de 120 à 140 km/h. Au fait, où peut-on rouler au-dessus de 110 km/h à La Réunion ? En prime cela vous évitera d’être taxé pour excès de vitesse, et là on ne parle plus en centimes. De surcroît, le risque d’accident de la route diminue du même coup de 10% à 15%.
Quatre : dosez votre climatisation ! Mieux : ne l’utilisez qu’en cas d’extrême nécessité (malades, enfants en bas âge). Sachez qu’un litre de carburant aux 100 km est consommé par l’entraînement du compresseur de climatisation. Colossal !
Cinq : ne roulez pas avec des fenêtres ouvertes qui induisent une résistance à l’avancement ce qui entraîne un effort supplémentaire du moteur, et donc une surconsommation. En prime vous ne serez pas tenté de jeter vos déchets sur la route ! C’est devenu hélas une coutume dans notre île de « makoters ».
Six : vérifiez la pression de vos pneus. Des pneus bien gonflés limitent la résistance au roulement tout comme leur usure. Ainsi, n’hésitez pas à surgonfler de 0,2 bar par pneu, même si votre véhicule n’est pas chargé. Des pneus sous-gonflés entraînent une surconsommation de carburant d’environ 6%.
Sept : entretenez votre moteur ! Remplacez régulièrement les bougies et le filtre à air car si ce dernier est encrassé, votre voiture consommera 3 % de carburant supplémentaire. Surveillez également l’injection si vous constatez que le démarrage à froid et les reprises sont plus difficiles.
Au total, au minimum 15% d’économies soit 25 centimes par litre de super ou 19 centimes sur le litre de gazole. Que demande le peuple ? En prime, vous réduirez d’environ 12,5% vos émissions de CO2 si nuisibles à la planète.
Si de plus, vous pouvez utiliser transports en commun et covoiturage, alors il vous restera de quoi gaver votre tirelire ! Chiche !
 Charles Durand Le Brûlé – Saint-Denis La Réunion
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Energie, Transport, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.