Italie – Carla Bruni : Le « Corriere della Serra » publie un article au vitriol contre la première dame

 Par Marcelle Padovani

Pour la presse italienne, Carla Bruni se « sarkozyse » lentement

Cette fois, c’est le  « Corriere della Sera », le quotidien de l’establishment, qui s’occupe, et sans ménagement, des Sarkozy. Avec photo du couple à la une : madame Sarkozy, souriante, pas snob pour un sou, a la tête affectueusement appuyée sur l’épaule de son mari.
Le titre est clair : « Carla : des salons au soap opera ». Elle était mannequin, écrit l’éditorialiste, elle adore dorénavant les « reality show », elle se « sarkozyse » lentement.

Allusion faite à une interview de la « première dame » (en français dans le texte), au supplément télé du « Figaro », et dans laquelle sont explicités les nouveaux goûts de l' »Italienne de l’Elysée », c’est-à-dire les fictions télé qui plaisent habituellement aux ménagères..
« Cette antipathique autrefois admirée pour sa beauté impeccable »
Le reste de l’article mérite d’être cité intégralement pour son extrême cruauté : « Les grandes dames de la bourgeoisie réussissent à sauver leur aura en parlant peu et en s’exprimant de manière aristocratiquement excentrique.
Carla Bruni, cette antipathique autrefois admirée pour sa beauté impeccable et sa polyandrie déclarée (qui impliquait des familles entières), maintenant qu’elle est moins éclatante et cherche à ressembler à une femme comme les autres, risque tout bonnement de faire rire.
Mais oui : sur le site français de Slate, la liste des « 10 choses les plus stupides dites par Carla Bruni » a un franc succès.
Certaines de ces 10 choses sont tout à fait stupides, d’autres franchement contradictoires. Par exemple : l’ex-mangeuse d’hommes dit maintenant que comme elle est italienne, elle ne divorcerait jamais… Sans doute pense-t-elle se consoler avec la télévision, sait-on jamais… »
En fait, les Péninsulaires n’ont jamais pardonné à Carla Bruni ses déclarations tonitruantes datant de l’époque où elle disait être fière d’avoir abandonné la nationalité italienne. 
Nouvel Obs 22/02/2012

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.