Le gouvernement français n’a plus de ministre de l’Environnement : les associations environnementales dénoncent « la chaise vide » de la France

France Info – 23 février 2012 –

La ministre Nathalie Kosciusko-Morizet quitte ses fonctions aujourd’hui, pour devenir la porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy. Les associations écologistes et environnementales ne comprennent pas que NKM ne soit pas remplacée (l’Environnement est rattaché aux services du Premier ministre). Stephen Kerckhove, d’Agir pour l’environnement, dénonce la politique de « la chaise vide » de la France.
« Concernant le sommet de Rio qui doit rassembler les chefs d’Etat et de gouvernement en juin prochain, la France avait pris une place importante pour la création d’une organisation mondiale de l’environnement. Evidemment le départ de la ministre et son non remplacement va faire que la place de la France va être celle d’une chaise vide dans les instances internationales. Pour toutes les questions des des gaz de Schiste, des OGM notamment, où l’on doit organiser un suivi au niveau de la commauté européenne, nous sommes extrêmement inquiets car la France aujourd’hui n’est plus représentée par une ministre en tant que telle mais par une technocratie.
On ne peut pas commencer un quinquennat en organisant avec fanfare et trompettes, un Grenelle de l’environnement et le terminer sans ministère de l’écologie ! »

 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Ecologie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.