Sarkozy remet les deux pieds dans la bouse

Le Grumeau – 24 février 2012 –
A l’occasion d’un entretien accordé à des gazettes agricoles, l’ami des paysans et de la terre qui ne ment pas nous a ressorti sa fameuse rengaine sur « les tracasseries administratives » et « l’empilement des normes et des réglementations ».
 
 
Souvenons-nous qu’il avait proféré ces mêmes insanités lors de la remise de la breloque nationale à son ancien client et ami, Jacques Servier. 
 

Je ne résiste jamais à repasser ce croustillant extrait, symbole de toute la flamboyance du dogme sarkozyste. Depuis, l’ami Servier est resté bien à l’abri des tracasseries et sa petite affaire s’enlise doucement dans les sables de l’oubli . On attend toujours qu’un gouvernement courageux et soucieux de l’intérêt des citoyens ne décide d’autoriser les actions de groupe car pour l’instant, les scandales s’accumulent, PIP, amiante etc …et c’est l’état qui indemnise en attendant que la justice ne commence à lever une vague paupière.
 
 
Aujourd’hui, le président nouveau se remet à conspuer le problème extrêmement agaçant des normes et des contrôles . Il ressort le couplet de l’écologie ça suffit comme ça quelques jours avant la grand messe. D’ailleurs, ce salon agricole que les politiciens, Chirac en tête (de veau), ont transformé en plus grand rendez-vous politique de la France pour leur gloriole, est sensé être le point d’orgue de toute campagne électorale digne de ce nom. La bonne popularité du candidat se jaugera au nombre de sauciflard beurre qu’il aura ingurgités, au nombre de ballons de pif avalés et au nombre de poignées de mains et de sourires rougeauds qu’il aura suscités à son passage. Réduire tout un pays à une espèce de comice pétainiste annuel … c’est pitoyable ! 
 
 
Le candidat schizophrène va jusqu’à dire qu’il a remis le poste de NKM à Fillon pour rassurer les agriculteurs que l’écologie c’est bien fini puisque le secrétariat d’état n’existe plus. Faut dire que l’absence de la nouvelle porte-parole ne sera ressentie que par le maître d’hôtel et l’équipe de domestiques qui lui  bourdonnaient autour pour la servir. Une grosse perte pour l’écologie.
 
 
Bref, encore une fois il redonne un blanc-seing aux agriculteurs peu soucieux d’environnement et les encourage à agrandir leurs exploitations, multiplier l’usage de pesticides et désherbants, polluer l’atmosphère et les cours d’eau, déverser encore plus de lisier et mettre plus d’algues vertes sur les plages. Toutes ces joyeusetés qui pourtant produisent des taux élevés de cancers dans la profession et entraînent la disparition progressive des petites exploitations au profit des industriels du secteur. Diversité et fraîcheur des produits contre productivisme et phytosanitaire … sans compter l’hécatombe de mortalité chez les abeilles.
 
 
Mais pour la droite, rien n’est assez beau et rien n’est aussi important que le vote Sarkozy. Non ?

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.