Les victimes des pesticides manifestent au Salon de l’agriculture

20 minutes – 27/02/12 – Audrey Chauvet
AGRICULTURE – Ce lundi matin, ils étaient réunis autour de Paul François pour dénoncer les ravages des pesticides sur la santé des agriculteurs…
 
Ils se nomment les «Phyto-victimes»: des agriculteurs et leurs familles ont manifesté ce lundi matin au Salon de l’agriculture pour dénoncer les méfaits des pesticides sur la santé des paysans. Autour de Paul François, premier en France à avoir remporté un procès contre le fabricant de produits phytosanitaires Monsanto, ils ont interpellé les représentants de l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP), «le lobby des fabricants de pesticides». 
 
 
 
Une manifestation «électrochoc»
«Cette manifestation nous permet aujourd’hui de voir le prix payé par les travailleurs, en agriculture et dans d’autres secteurs, pour le recours en masse aux pesticides de synthèse depuis un demi siècle, déclare François Veillerette, porte-parole de l’association Générations Futures. En plein débat électoral, il doit servir d’électrochoc et faire prendre conscience à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle qu’une réduction rapide de l’utilisation et de la dangerosité des pesticides est désormais une priorité de santé publique. Nous attendons des engagements clairs des partis politiques là-dessus.»
 
Le WWF France a salué cette manifestation, estimant que «les agriculteurs sont victimes d’un système qu’il faut changer»: «Il est urgent de sortir de l’agriculture industrielle qui contamine gravement l’environnement, et particulièrement l’eau, est un échec sur le plan de l’emploi et de la vitalité des territoires , écrase les producteurs, amène des substances nocives jusque dans nos assiettes et, comble du cynisme, empoisonne des agriculteurs», déclare Isabelle Autissier, présidente du WWF France.
 
La France reste à l’heure actuelle le plus gros utilisateur de pesticides en Europe, avec près de 80.000 tonnes de produits épandus chaque année dans les champs français. L’issue du procès de Paul François contre Monsanto pourrait encourager les paysans malades à entreprendre des actions en justice contre les firmes agrochimiques.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Agroalimentaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.