L’Abécédaire des maux du Sarkozysme

Fondation Copernic – 10 février 2012 –
Ce nouveau hors-série de L’Humanité publié en partenariat avec la Fondation Copernic est conçu comme un manuel de campagne pour tourner la page du quinquennat du « président des riches ».

« Pas un gouvernement, depuis 1945, n’a autant détruit, méticuleusement détricoté, l’un après l’autre, les droits sociaux conquis de haute lutte par les générations qui nous ont précédés : Sécurité sociale, retraite, école, hôpital, justice… De cette entreprise de destruction, il faut dresser un bilan », écrit l’équipe de la Fondation Copernic en introduction.

« Le mérite de ce document réalisé par la Fondation Copernic est de dresser un bilan sérieux, argumenté de ces cinq dernières années. Un bilan qui explique pourquoi le président-candidat suscite un tel rejet dans toutes les couches de la société. Au-delà des chiffres et des faits, cette condamnation populaire parle plus vrai que tous les discours enflammés de dirigeants de l’UMP qui s’efforcent de justifier l’injustifiable. Battre à l’élection présidentielle celui qui a défiguré la France est donc une œuvre d’intérêt général », affirme Patrick Le Hyaric, directeur de L’Humanité dans son éditorial « L’urgence de changer à gauche ».

De AAA à Vidéosurveillance, 130 mots sont passés au crible par 64 personnalités du monde associatif et syndical et du mouvement social.

Dans les kiosques, à partir du vendredi 10 février, au prix de 6 €.

Ce hors-série, destiné à être largement diffusé, est gratuit pour les journalistes. Vous pouvez le commander en contactant la rédaction de L’Humanité.

Contacts :

Willy Pelletier – Coordinateur Général de la Fondation Copernic Tél. 01 48 05 83 72 – 06 75 25 77 76 – E-mail : willypelletier@gmail.com
Mouna Abkari – Directrice de la communication et des relations presse de l’Humanité Tél. 01 49 22 72 88 – 06 66 20 34 23 – E.mail : mabkari@humanite.fr

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.