Lettre ouverte de Brigitte Bardot à Nicolas Sarkozy sur l’égorgement à vif des animaux

Nouvel Obs 05 mars 2012
EN DIRECT. Bardot : Sarkozy est « responsable de l’égorgement à vif » des animaux
 PRESIDENTIELLE – Dans une lettre ouverte, Brigitte Bardot écrit à Nicolas Sarkozy : « C’est par votre faute que l’égorgement à vif [des animaux] s’est généralisé ».
Brigitte Bardot accuse lundi Nicolas Sarkozy, dans une lettre ouverte, de n’avoir pas tenu ses engagements et d’être responsable de la généralisation de « l’égorgement à vif » des animaux de boucherie.
« C’est par vous et par votre faute que l’égorgement à vif s’est généralisé en France, par votre faute que les consommateurs français sont trompés », écrit l’ancienne actrice.
 « Le 22 décembre 2006, vous m’écriviez : ‘Je veux, maintenant, que les abattoirs halal s’engagent, concrètement et rapidement, dans la voie d’une généralisation de l’étourdissement préalable’… Encore une promesse non tenue, encore un mensonge insupportable », s’indigne-t-elle. « Comment les Français pourraient-ils encore vous croire et vous faire confiance ? ».
« Vos derniers propos sur l’étiquetage des viandes provenant d’animaux égorgés à vif, dans des conditions ignobles, me donnent la nausée car ils témoignent de toute votre malhonnêteté ! », poursuit-elle
Selon Brigitte Bardot, l’abattage rituel des animaux entraîne l’agonie des bovins pendant 14 minutes, après avoir eu la gorge tranchée, « une barbarie immonde qui représente aujourd’hui 51% des abattages en France« .
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.