Innovations IBM – Les bâtiments du Louvre deviennent « intelligents »

Avis aux potentiels faussaires, fans de Thomas Crown ou Danny Ocean, le plus grand musée du monde – Le Louvre – se modernise.
  Pas de travaux, ni de restauration en vue. Mais des « murs intelligents ». Le musée vient de signer un partenariat avec IBM (dont le montant n’a pas été révélé). La firme américaine a pour mission de renforcer la sécurité des lieux et de mieux penser l’organisation du musée, qui revendique 8 millions de visiteurs annuels.
  Ainsi, le personnel d’entretien (des locaux et des œuvres) est géré désormais par le logiciel Maximo, qui règle ses allées et venues et commande ses interventions. Le verrouillage des 2 500 portes ou le chauffage de 600 000 m2 de galeries sont désormais centralisés. Le moindre taux d’humidité est scruté en direct.
  Des innovations qu’IBM développe aussi à Las Vegas. Bien qu’elles n’en soient qu’à leurs débuts, elles auraient déjà porté leurs fruits : le Louvre aurait baissé sa consommation d’énergie de près de 40 %. Mais il reste beaucoup à faire, comme le résume David Bartlett, « l’homme qui murmure à l’oreille des bâtiments » au sein d’IBM. « On a beau concevoir la meilleure maison possible en termes d’économies d’énergie, si l’adolescent de la maison laisse la porte ouverte, ça ruine tout », dit-il.

  Sécuriser les œuvres et améliorer le rendement énergétique d’un bâtiment dont la construction a débuté au Moyen Age, faire tenir et circuler 21 000 personnes quotidiennement ne sont qu’une partie de l’objectif d’IBM et du Louvre. L’autre est de réduire les coûts. Pour les beaux yeux de la Joconde ? 
 Le Monde du  07 mars 2012

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Economie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.