Test alcoolémie : Jusqu’où ira la police … ?

 Sudouest.fr 08mars 2011

Un cortège funèbre arrêté pour un test d’alcoolémie

Les gendarmes ont stoppé plusieurs véhicules, dont celui où se trouvait le mari de la défunte. Même le chauffeur du corbillard a été obligé de souffler

L’action des gendarmes a provoqué la stupeur parmi les proches de la victime (Illustration MaxPPP)
 En début de semaine, à Limoux dans l’Aude, alors qu’ils assistaient à l’enterrement d’une septuagénaire, plusieurs voitures du cortège funèbre ont été arrêtées par les gendarmes pour un test d’alcoolémie.
Parmi les personnes stoppées pour souffler : le conducteur de la voiture en tête du cortège, dans laquelle se trouvait le mari de la défunte, des amis, la famille et même le chauffeur de corbillard.
Un contrôle qui, raconte La Dépêche du Midi, a perturbé la circulation et provoqué la stupeur parmi les personnes présentes.
 Sud Ouest 09 mars 2012

Cortège funèbre arrêté pour un contrôle d’alcoolémie : « une méprise regrettable »

Les témoins se disent ulcérés par ce contrôle (illustration Jean Louis Duzert)
Le cortège funèbre accompagnait la septuagénaire défunte à sa dernière demeure, lundi, à Limoux dans l’Aude. Cortège stoppé par les gendarmes pour un contrôle d’alcoolémie. Le conducteur de la voiture en tête du cortège, dans laquelle se trouvait le mari de la défunte, des amis, la famille et même le chauffeur du corbillard ont dû souffler dans le ballon.
Pour le député-maire de Limoux interrogé par La Dépêche du Midi, « c’est une méprise regrettable. Il semble que le militaire n’ait pas réalisé qu’il s’agissait d’un fourgon mortuaire. D’autant que ce véhicule était précédé d’une voiture qui n’appartenait pas au cortège et qui venait d’être contrôlée. »
«J’ai prévenu les gendarmes que nous étions un cortège funèbre qui nous rendions au cimetière, précise Henri Garcia, le veuf. J’ai même failli leur dire, vous n’avez qu’à faire souffler Thérèse (NDLR : la défunte) tant que vous y êtes »…
Une version des faits pas tout à fait identique à celle des gendarmes, rapporte aussi La Dépêche du Midi : « (…) Alors qu’il fait souffler le conducteur, le militaire s’aperçoit qu’il s’agit d’un fourgon funéraire. Il met fin alors rapidement au dépistage qui s’avère négatif et remet en circulation le véhicule ainsi que la file arrêtée derrière. (…) ». Le fourgon en question avait au départ été identifié comme « un simple véhicule utilitaire », indique aussi le communiqué de la gendarmerie.
 Selon le maire de la commune, le gendarme n’aurait pas réalisé qu’il s’agissait d’un fourgon mortuaire.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Insolite, Police, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.