Carte vitale – Le fichage, une religion : le président-candidat en remet une couche; le fichage de trop ? « Une histoire de gros sous » ?

 Nouvel Obs 10/02/2012 Extrait

Sarkozy et la carte Vitale biométrique : le fichage de trop ?

 Plus de 70 fichiers ont été créés depuis 2002. Et pourtant, le président-candidat plaide pour un nouveau dispositif avec une carte Vitale biométrique.
A peine le fichage de tous les Français définitivement adopté que le président-candidat en remet une couche. Jeudi, Nicolas Sarkozy a lancé sur RMC l’idée de « transformer la carte Vitale avec le système biométrique ».
Une proposition présentée comme une lutte contre la fraude grâce aux données biométriques. Nicolas Sarkozy n’a pas encore précisé quelles données seraient enregistrées sur cette carte : empreintes digitales, iris, taille, poids,etc. L’assurance maladie estime que la fraude représente 1% des dépenses, soit environ 1,5 milliard d’euros.
. »Un fichage supplémentaire dans cet Etat policier qui ne jure que par la biométrique », s’élève Jean-Claude Vitran de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), interrogé par « le Nouvel Obs ». « Dans la France de Nicolas Sarkozy, le fichiers de police se multiplient pour des autorités qui connaissent tout de tout le monde. »
Le fichage, une religion
Le président-candidat adore les fichiers. Depuis son arrivée au ministère de l’Intérieur en 2002, plus de 70 fichiers ont été créés ou officialisés, note le site Owni.fr, soit une augmentation de 169% ! Parallèlement, il a fait adopter 42 lois sécuritaires.
« [Nicolas] Sarkozy fait partie de ces gens dont le fichage est une religion », tacle le journaliste d’Owni Jean-Marc Manach, interrogé par « l’Obs ». »Des personnes qui pensent qu’en multipliant les fichiers et les lois sécuritaires, les problèmes seront réglés. Pourtant, depuis 2002, les problèmes sont toujours là… Au final, la carte Vitale, ce n’est qu’un effet d’annonce. »
Le projet d’une carte Vitale n’est pas nouveau. L’an dernier, l’UMP avait déjà proposé une carte sécurisée grâce à la biométrie. Idée rejetée par la mission d’évaluation des comptes de la sécurité sociale (Mecss) de l’Assemblée nationale, qui a préféré une carte « sécurisée » avec photo.
« Le danger, comme pour la carte d’identité électronique votée, est que cette carte soit adossée à un fichier centralisé au ministère de l’Intérieur qui ouvrirait la voie aux dérives », s’inquiète Jean-Claude Vitran. Il souligne également que « la biométrie n’est pas si ‘sécurisée’ : les fraudes aux passeports existent toujours ».
« Une histoire de gros sous »
Lire la suite
Par Boris Manenti Journaliste

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Politique, Santé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.