Anonymous – Paris, Beaubourg : manifestation Anonymact afin de mieux faire connaître leur combat pour la liberté sur Internet

Rue 89 10 mars 2012 Yann Guégan

Au grand bazar des Anonymous, en manifestation à Paris

Une « volée d’oiseaux » avait rendez-vous sur le parvis de Beaubourg, à Paris, samedi, pour la manifestation Anonymact. C’est ainsi que le journaliste américain Chris Lander définissait en 2009 le collectif d’activistes informel Anonymous :
 « Anonymous est un groupe semblable à une volée d’oiseaux. Comment savez-vous que c’est un groupe ? Parce qu’ils voyagent dans la même direction. A tout moment, des oiseaux peuvent rejoindre ou quitter le groupe, ou aller dans une direction totalement contraire à ce dernier. »
Après avoir multiplié les faits d’armes dans le cyberespace ces derniers mois, les Anonymous organisent aussi des rassemblements bien réels, afin de mieux faire connaître leur combat pour la liberté sur Internet : « L’objectif : s’unir et protester contre les lois liberticides et les menaces qui pèsent actuellement sur la neutralité du réseau en France et dans le monde (Hadopi, Loppsi, Acta, Sopa/ïâ, Ipred, Arjel…). »
Des semences aux alternatives à Facebook

Plusieurs centaines de manifestants, la plupart portant sur le visage le masque de Guy Fawkes, se sont donc fait une place parmi les touristes et des artistes de rue devant le centre Pompidou.
VIDéO
Multipliant les exemples pour tenter de faire comprendre les menaces que font peser ces lois et traités sur les libertés numériques, les orateurs ont aussi insisté sur les conséquences dans d’autres domaines, qu’il s’agisse des médicaments génériques ou de la réutilisation de semences brevetées.
Même souci de pédagogie pour les intervenants qui ont rappelé la neutralité et la nature décentralisée d’Internet à ses origines, ou expliqué comment les internautes pouvaient garder le contrôle sur leurs données personnelles.
« N’hésitez pas à déconner »
Plus surprenant, alors que l’un d’eux venait de demander à la foule d’« avoir une pensée » pour les révoltés en Syrie, un autre louait le régime de Bachar el-Assad, soutenu selon lui par la majorité de la population et seul capable d’assurer l’unité nationale du pays…
Et si les Anonymous avec qui j’ai parlé semblaient se méfier des politiques et des syndicats comme de la peste, le soutien affiché par Eva Joly et Europe Ecologie – Les Verts a tout de même été salué au micro.
De grandiloquents appels à la révolte se succèdent, sans convaincre tout le monde : « N’hésitez pas à vous contredire les uns les autres. On peut lutter contre Acta sans appeller à faire la révolution », avance un Anonymous en costard. « N’hésitez pas à déconner, c’est un rassemblement festif, Acta c’est pas la fin du monde non plus », ajoute un autre.
« Des gens proposent, des gens suivent »
Si chacun peut se dire Anonymous, comment les Anonymous peuvent garder une cohérence dans leurs combats, et éviter les récupérations ? Réponse d’Azote, l’un des organisateurs : « Il y a des gens qui proposent, et il y a des gens qui suivent. Si vous proposez de manifester pour Bachar el-Assad, au sein d’Anonymous, ça ne passera pas, des gens vont dire que c’est complètement débile. Anonymous n’est pas là pour défendre un discours politique ou syndical, mais une idée, une liberté. Si tout le monde est d’accord pour dire que quelqu’un s’en prend à la liberté quelque part, de façon violente et visible, alors là, des gens bougeront. » 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, Résistance, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.