neuf-quinze – Chaîne humaine : Lyon-Avignon – Villepinte : Comment expliquer cette différence de médiatisation ?

 
neuf-quinze@arretsurimages.eu
Les caméras de l’info continue, si promptes à se braquer sur la plus petite « marche blanche » rassemblant quelques poignées de participants à l’occasion de tel ou tel fait-divers, peuvent-elles vraiment ignorer des dizaines de milliers de manifestants ?
Arithmétique des rassemblements
09h15–  20 000 ? 30 000 ? 60 000 ? Combien étaient-ils exactement ? Ne chipotons pas. Ils étaient des dizaines de milliers, venus de tous les coins de France. Le rassemblement était certes prévu depuis longtemps, mais peu importe: il faut toujours saluer une mobilisation réussie, une belle démonstration de force, même un peu inférieure aux attentes des organisateurs.
Il est d’autant plus étonnant que les chaînes d’information continue, et les journaux du soir, n’en aient pas parlé : j’évoque bien entendu la chaîne humaine, rassemblée entre Lyon et Avignon, sur la Nationale 7 par le réseau Sortir du nucléaire, à l’occasion du premier anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Les caméras de l’info continue, si promptes à se braquer sur la plus petite « marche blanche » rassemblant quelques poignées de participants à l’occasion de tel ou tel fait-divers, peuvent-elles vraiment ignorer des dizaines de milliers de manifestants ? Eh oui, elles peuvent. En économie télé, un manifestant n’est pas un manifestant. Pour établir les équivalences, il faut avoir recours à des coefficients compliqués.
Il est vrai qu’à la même heure, les chaînes d’info étaient braquées sur une autre manifestation de masse, le meeting dans la banlieue parisienne d’un candidat en vue à la présidentielle. Manifestation certes importante aussi, même si les estimations ne varient ici que du simple au double, de 40 000 à 80 000 personnes. Elles y avaient délocalisé leurs studios, meublant l’antenne de longues heures avec les lieutenants du candidat.

 Mais alors ? Comment expliquer cette différence de médiatisation ? Très simple. Les anti-nucléaires auraient dû s’assurer de la présence parmi eux d’un candidat à la présidentielle, et prendre soin de fabriquer de belles images médiatisables. Comment donc ? On me souffle que ces deux éléments étaient aussi réunis. On comptait même dans la chaîne humaine, parait-il, pas moins de deux candidats à la présidentielle. Alors, c’est qu’il doit y avoir une autre raison. Mais laquelle donc ?
Daniel Schneidermann

 
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Ecologie, Energie, Médias, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.