Débat : Faut-il défendre les hackers ?

Newring.fr -Débats et points de vue
A l’origine, un hacker c’est celui qui bidouille, qui veut comprendre la complexité des systèmes informatiques. Leur image a bien évolué depuis les premières attaques informatiques menées au début des années 80 par Kevin Mitnick, hacker premier à avoir été médiatisé.
Vingt ans après les premières conférences de hackers à Las Vegas, leurs discours s’est politisé. Souvent radicalisé, aussi. Les « hacktivistes » sont montés en puissance. Certains ont agi à visage découvert, comme Julian Assange via Wikilieaks; d’autres non, comme les Anonymous ou LulzSec.

En 2010 et 2011, les attaques de site se sont multipliées, relayées par les médias en raison de l’importance des cibles. Début 2012, les autorités américaines ont réagi de façon spectaculaire. La première fois, le 19 janvier, en fermant le site de téléchargement illégal Megaupload et l’arrestation de son fondateur Kim Schmitz, alias KimDotCom.
Quelques semaines plus tard, le FBI a interpellé trois des principaux membres du groupe LulzSec en retournant l’un d’entre eux. Le groupe s’était distingué en piratant entre-autres la CIA, le Sénat américain, Sony, Nintendo…
Dans les deux cas, les Anonymous ont lancé des attaques en représailles contre des sites ayant aidé le FBI à procéder à ces opérations.
Faut-il défendre les hackers ? Luttent-ils pour des causes justes et, si oui, les outils et les moyens qu’ils utilisent sont-ils acceptables ?

Entrer dans le débat

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.