Sarkozy, une famille formidable

Le Canard Enchaîné du mercredi 14 mars 2012 –
Dans la famille Sarkozy, après Pierre, rapatrié d’Ukraine par avion officiel (33 000 euros à la charge du contribuable) pour une gastro, Jean, qui emboutit les voitures en scooter, voilà Louis junior, 15 ans, qui canarde les forces de l’ordre au pistolet à billes. Avec ce trio, c’est beaucoup mieux qu’un feuilleton de TF1. On n’est jamais déçu !
Dernier épisode : en vacances au Château chez papa, Louis, livré à lui-même pour cause de campagne électorale, a, pour tromper son ennui, balancé des tomates cerises par la fenêtre et tiré au pistolet à billes, son cadeau de Noël d’il y a cinq ans, sur une fliquette en faction rue du Faubourg Saint Honoré. Laquelle est allée se plaindre à L’Elysée.
Les pandores, qui connaissent les mauvaises habitudes du jeune snipper, l’ont illico balancé. La fonctionnaire a rédigé un rapport. Ce qui, toutes affaires de l’Etat cessantes, lui a valu la visite du directeur de cabinet du préfet. A la suite de quoi, la victime a eu le bon goût de ne pas porter plainte. Et le père du tireur fou lui a présenté ses excuses.
A 15 ans, c’est trop tard, Louis a échappé au dépistage de la racaille dès la maternelle que voulait instaurer son père. Mais il devrait se méfier : papa a répété, lundi sur TF1, qu’il considérait les mineurs récidivistes comme de vrais délinquants.
Et Giulia, elle est sage ?

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.