La voix d’Oc – Grande manifestation, Place du Capitole à Toulouse, le 31 mars pour défendre la langue occitane

La dépêche le 18/03/2012  | Pauline Croquet

Le peuple occitan veut prendre la rue pour ses droits

ToulouseAnem oc ! Le 31 mars, 30 000 défenseurs de la langue occitane sont attendus sur la place du Capitole pour manifester. Ils viendront de toutes les régions occitanes du territoire français mais aussi d’Espagne (Catalogne) et d’Italie (Piémont).
Le même jour, des manifestations régionales similaires se dérouleront à Quimper, Bayonne ou encore Perpignan, Strasbourg, Ajaccio. « La manifestation se déroulera à quelques semaines des élections présidentielle et de législatives et ce n’est pas un hasard ! », clament les membres de la coordination, à pied d’œuvre chaque année depuis 2005, pour que la voix d’Oc résonne sur la place publique.
La France refuse de ratifier le traité du Conseil de l’Europe visant à assurer et à sauvegarder les langues et cultures régionales menacées de disparaître. « L’occitan est aujourd’hui parlé par près de deux millions de personnes, du Val d’Aran au Piémont, et si l’on en croit les diverses enquêtes, la population est favorable à une politique publique en faveur de l’occitan », défend-t-on à l’Institut
Ainsi, comme ils l’ont fait en nombre, les années précédentes à Carcassonne, Béziers ou Montpellier, les occitanistes réclament une loi qui donne un véritable statut juridique aux langues régionales sans quoi elles seront menacées. Qu’elle rentre dans l’éducation, la vie publique et les médias, afin qu’elle ne passe pas du côté des langues mortes.
« Il est important que l’occitan soit co-officialisé avec le français, qu’il vive librement et non à la marge. Qu’il ne reste pas de façon péjorative dans le registre d’un patois », argue Gemma Cuni, l’une des coordinatrices avant de reconnaître que « l’occitan bénéficie de plus en plus de bienveillance, revient dans la culture des plus jeunes. Que l’aspect péjoratif est en train de disparaître. Mais il reste encore beaucoup de travail.»
Certes, la France a reconnu l’occitan dans la Constitution en 2008. « Mais la législation en s’est pas modernisée. Il faut que la constitution soit complétée par une loi. »
Repères

La manifestation de Carcassonne en 2009 avait réuni 25 000 personnes./ Photo DDm Archives
 Le chiffre : 25 000 manifestants> per la lenga occitana. ils étaient 25 000 a s’être rassemblés à Carcassonne en 2009.
30 000 personnes sont attendues à Toulouse cette année. « Il est important que l’occitan ne reste pas à la marge, méprisé comme un patois».
Dès 10 h 30
Les festivités commencent à 10 h 30 place de l’Europe le samedi 31 mars avec des stands et animations. À 14 heures, le cortège se mettra en marche vers la place du Capitole via les boulevards. À partir de 18 heures, à la fin de la manifestation, plusieurs concerts sont organisés dont celui de Nadau.

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Europe, Résistance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.