Kaizen magazine : pour changer le monde pas à pas

Kaizen magazine est notamment porté par le mouvement Colibris. Il est né de la rencontre de Cyril Dion, directeur du Mouvement Colibris, Pascal Greboval, journaliste et photographe indépendant, Yvan Saint-Jours, fondateur et rédacteur en chef du magazine La Maison Ecologique.
Cyril Dion
Kaizen est le magazine d’une nouvelle société. A travers douze rubriques, des portraits, des chroniques, Il explore les initiatives qui participent à la construction d’un XXIesiècle réconciliant l’humain et la planète. Comment notre monde pourrait se transformer et de quelle façon nous pourrions y contribuer, découvrir comment des personnes qui nous ressemblent réinventent l’école, l’agriculture, l’économie et vivent plus heureux.
Kaizen est mot japonais qui signifie “changement bon”. Mais c’est également une méthode : celle de l’amélioration continue. La perspective de changer brutalement réveille nos peurs et attise nos résistances. Commencer par un petit pas, puis en faire un second et se mettre alors en marche, chaque jour, peut nous conduire à de grandes transformations.
Kaizen, pour une révolution pas à pas.

Kaizen est un magazine bimestriel distribué en kiosque depuis le 29 février –  5,90€

———————

Kaizen choisit de donner la parole au grand mouvement social qui s’organise en silence, hors du champ des caméras, transformant en profondeur nos sociétés. Il met l’éclairage sur ces initiatives pionnières qui nous offrent de véritables raisons de croire en l’avenir et donne des pistes concrètes pour se mettre en action.  (citoyens du monde)
AU SOMMAIRE :
Dans son premier numéro, Kaizen s’entretient avec le photographe JR. Découvrez le travail de cet artiste engagé à travers ses projets “Face2Face”, “Women are Heroes” ou encore “InsideOut” sur lequel Colibris s’appuiera le 31 mars prochain pour la grande campagne d’affichage des portraits de la campagne “Tous candidats” !
Et aussi :
* “Vers la ville comestible” un grand dossier pour un tour d’horizon de l’autonomie alimentaire en ville aujourd’hui et demain * “Ma centrale chez le garagiste” le dialogue désopilant d’un homme qui emmène sa centrale nucléaire au contrôle technique et de son garagiste, par Thierry Salomon * “Habitat partagé et Économie solidaire”, la parcours d’un collectif hors normes au cœur de la Drôme * et aussi la chronique de Pierre Rabhi, la médiathèque de Coline Serreau…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Résistance, Solidarité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.