Vous reprendrez bien un peu de djihadiste ?

Charlie Hebdo du mercredi 28 mars 2012

Quarante-huit heures de Guéant, c’est long, long….
Guéant a passé deux jours à la télé, sans interruption, a étaler son impuissance et sa nullité (il a même raconté qu’il pensait que le terroriste était mort). On comprenait parfaitement que ni le RAID, ni personne ne savait que faire, ni lui que dire, mais il fallait meubler le silence. On devinait qu’il était au téléphone en continu avec Sarkozy. On y va ? On n’y va pas ? Attends, attends, Marcel, chauffe la salle…
En vérité, Guéant et Sarkozy auraient bien tenu le siège jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle, et parlé à tour de rôle à la télé, l’un d’un ton technico-clinique, l’autre du ton solennel et tellement posé du mec si grand en ces circonstances qu’il se fiche lui-même un peu le vertige d’être aussi haut. En attendant, la France à bouffé du policier et du djihadiste pendant deux jours pleins. Voilà Guéant qui revient dire qu’il n’a rien à dire, toujours rien.
Mérah est mort, mais Guéant, lui, est toujours à Toulouse, en train de parler en direct à BFM-TV, la télé en continu qui dit en continu que toujours rien à vous le studio. Mais non Guéant, c’est fini, vous pouvez rentrer à Paris et retrouver Squarcini, Péchenard et les autres, l’association douteuse des bienfaiteurs du pouvoir qui traque si mal les malfaiteurs.
(Extrait de l’édito de Bernard Maris)

 

Mohamed Mérah ne pouvait que mal tourner : on a vu et revu une vidéo de lui où il conduit une voiture tout en téléphonant ! 

Sarkozy n’a pas été écouté par le RAID :
« Je vous avais dit de ne donner l’assaut qu’entre les deux tours! »

 Douze millions de français victimes du pollen.
Sarkozy a aussitôt ordonné au RAID de couper tous les bouleaux fiché à la DCRI. 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, Police, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.