Eva Joly enjoint Nicolas Sarkozy de « s’expliquer » sur le financement de sa campagne de 2007

France Info – 28 mars 2012 –
La candidate d’Europe Écologie-Les Verts relance le volet le plus sensible de l’affaire Bettencourt. Elle demande à Nicolas Sarkozy de s’expliquer sur les soupçons de financement frauduleux de sa campagne présidentielle en 2007. La cour d’appel de Bordeaux examine aujourd’hui la demande de libération de l’ex-gestionnaire de fortune de l’héritière de L’Oréal Patrice de Maistre.
Eva Joly en janvier dernier © Radio France Nathanael Charbonnier
En plus de la candidate à la présidentielle, c’est l’ancienne magistrate qui s’exprime sur l’affaire Bettencourt. « Nous savons aujourd’hui qu’il y a de graves suspicions sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 » a déclaré Eva Joly en déplacement à Arcachon.
« Ce qui me choque dans ce pays, dans mon pays, c’est que cela passe presque inapercu »
« Lorsqu’on sollicite un deuxième mandat, et qu’il résulte de l’enquête que vous auriez bénéficié de centaines de milliers d’euros en dehors de tout budget, le minimum c’est d’aller s’expliquer » a-t-elle poursuivi à l’attention de Nicolas Sarkozy. « C’est grave démocratiquement« , pointe la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts. Selon elle, « il n’y a pas que Bettencourt, il y a aussi la suspicion Kadhafi« . « Nous sommes aux portes d’un scandale d’Etat » déclarait également aujourd’hui Manuel Valls, porte-parole de campagne de François Hollande.
« Lorsqu’on sollicite une deuxième mandat, le minimum c’est de s’expliquer » – Eva Joly 

Partager

Dans le camp de Nicolas Sarkozy, sa porte-parole Nathalie Kosciusko-Morizet indique y voir une manoeuvre politique du Parti socialiste dans les liens établis entre l’enquête sur Liliane Bettencourt et le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.
L’ordonnance du juge évoque des montants de quatre millions d’euros en liquide remontés des comptes en Suisse de Liliane Bettencourt « du 5 février 2007 au 7 décembre 2009« . La cour d’appel de Bordeaux examine aujourd’hui la demande de libération de l’ex-gestionnaire de fortune de l’héritière de L’Oréal Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre.
 
Argent sale

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.