Mali : cessez-le-feu exigé, la junte sous pression

Le Monde du 05/04/2012
Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé mercredi un cessez-le-feu immédiat dans le nord du Mali, où la composante laïque de la rébellion touareg, aujourd’hui supplantée par les groupes islamistes, a annoncé la fin de ses « opérations militaires ».
 Le Conseil a aussi réclamé le retour à un gouvernement légitime à Bamako, où une junte militaire a renversé le président Amadou Toumani Touré il y a deux semaines. Profitant du putsch, rebelles touareg et groupes islamistes ont pris en fin de semaine le contrôle des trois métropoles du nord du Mali, Kidal, Gao et Tombouctou, sans rencontrer de résistance de la part d’une armée malienne sous-équipée et désorganisée, coupant de fait le pays en deux.
 Le nord du Mali est aujourd’hui devenu totalement inaccessible à la presse et aux organisations internationales. A Bamako, les putschistes ont annoncé mercredi soir le report de la « convention nationale » qui devait s’y ouvrir jeudi, à leur initiative, première étape d’une « transition » qu’ils ont voulue. Un front antijunte, rassemblant notamment une cinquantaine de partis politiques, a rejeté toute participation à une telle convention.
Soumise depuis lundi à un embargo diplomatique, économique et financier imposé par ses voisins, la junte s’est vu infliger mardi de nouvelles sanctions par l’Union africaine et les Etats-Unis. Elle reste sous la menace d’une intervention militaire ouest-africaine alors que les chefs d’état-major de la Cédéao doivent se retrouver jeudi à Abidjan.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.