EDF – Centrale de Penly : après l’incendie, une fuite d’eau radioactive détectée

Nouvel Obs  le 05-04-2012
EDF assure que cette fuite est contenue dans des réservoirs prévus à cet effet. Plus tôt, la centrale nucléaire avait été touchée par deux incendies
EDF a constaté une « fuite d’eau » radioactive du circuit primaire du réacteur de Penly arrêté jeudi 5 avril après le début de deux incendies, mais la fuite est « collectée dans des réservoirs prévus à cet effet », a annoncé l’opérateur.
Le réacteur, qui s’est arrêté automatiquement jeudi après-midi après deux départs de feu dans le bâtiment qui l’abrite, « continue à être refroidi normalement » et la fuite « n’a aucune conséquence sur l’environnement », a affirmé l’opérateur.
Le directeur général de l’ASN, Jean-Christophe Niel, a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP) que selon les informations qui lui étaient communiquées par EDF, le volume de la fuite qui était de 2,3 mètres cube par heure en début de soirée avait baissé à 0,1 mètre cube (une centaine de litres) par heure.
De l’eau est injectée dans le circuit primaire pour compenser la fuite et celui-ci continue de la sorte à assurer son rôle dans le refroidissement du réacteur, a-t-il indiqué.
L’ASN a indiqué qu’elle avait mobilisé jeudi soir son centre d’urgence parisien pour suivre la situation, une cellule de crise d’une dizaine de personnes suivant l’évolution de la situation au plan technique et assurant également un rôle d’information des médias.
Dans le communiqué l’ASN indique que EDF a appliqué « les procédures de conduite incidentelles pour piloter le réacteur », en notant que « la situation actuelle n’a pas nécessité le déclenchement du plan d’urgence par l’exploitant ».
Un défaut identifié
Selon EDF, « Un défaut a été identifié sur un joint de l’une des quatre pompes de refroidissement du circuit primaire dans le bâtiment réacteur de l’unité de production numéro 2, provoquant une fuite d’eau collectée dans des réservoirs prévus à cet effet », indique EDF, en soulignant que les réservoirs sont situés « à l’intérieur du bâtiment réacteur ».
Ce défaut « fait suite aux départs de feu survenus au niveau de cette pompe en milieu de journée et maîtrisés par les équipes de secours », précise-t-il. « En faisant baisser la pression et la température, les travaux d’expertise de la pompe et de sa réparation pourront être entrepris », selon lui.
« Le réacteur qui s’était arrêté automatiquement continue à être refroidi normalement et les équipes de la centrale travaillent pour faire baisser la pression et la température de l’eau contenue dans le circuit », déclare l’opérateur.
Deux départs d’incendie
EDF avait annoncé dans l’après-midi que deux départs de feu avaient été maîtrisés par les pompiers dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly. Dans un premier temps, l’opérateur avait parlé uniquement d’un « dégagement de fumée ».
« A 13h15, les pompiers sont intervenus dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly pour éteindre deux départs de feu », indique EDF dans un communiqué. « Il n’y a pas de blessé et l’événement n’a aucune conséquence sur l’environnement », assure le groupe.
« Les équipes et les moyens de la centrale ont été mobilisés et une équipe d’intervention est entrée dans le local concerné pour inspecter l’ensemble des installations et constater qu’il n’y avait pas d’autres foyers », poursuit EDF.
Le groupe rappelle que « les pompiers étaient intervenus suite à un dégagement de fumée signalé à 12h20. Conformément aux procédures, le réacteur s’est arrêté automatiquement ».
« L’Autorité de sûreté nucléaire, la préfecture de région, la sous-préfecture de Dieppe et la Commission locale d’information ont été immédiatement informées de cet événement », précise EDF.
Par Le Nouvel Observateur avec AFP

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Energie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.