Jeunes et pauvres, ça suffit comme ça !

Alternatives écobnomiques – avril 2012 – Ophélie Latil, militante de Génération précaire
Génération précaire est né fin 2005 d’un appel lancé sur Internet dénonçant les conditions de travail des jeunes, et plus particulièrement des stagiaires en entreprise. En six ans, le collectif a épuisé plusieurs ministres, poussé au vote de trois lois (pas toujours appliquées), squatté un nombre incalculable de commissions interministérielles et participé à la rédaction de la charte européenne des stages. Mais le premier emploi durable ne s’obtient toujours en moyenne qu’à 28 ans et un jeune actif sur quatre est toujours au chômage. Notre collectif a donc lancé cette année Young & Poor, une agence de notation des candidats afin d’évaluer la qualité de leur programme sur le terrain de l’emploi des jeunes.
Code du travail 
Nous leur demandons, tout d’abord, d’intégrer les stages dans le code du travail. Sans droits, le stagiaire reste une variable d’ajustement et la vocation pédagogique de son stage est souvent détournée. Il faut donc inscrire les stagiaires dans le registre unique du personnel et intégrer les stages dans le calcul du chômage comme de la retraite.
Alternance 
Ensuite, il faut appliquer au stage les critères de l’alternance : temps unique de formation (six mois par an), pilotage de la formation associant école et entreprise, tutorat effectif, apprenant en situation professionnelle réelle dans le cadre d’une relation contractuelle et reconnaissance des compétences acquises en entreprise. Enfin, une agence du stage devrait vérifier l’application des règles, recenser le nombre de stagiaires, contrôler la légalité des offres et le montant des gratifications, tandis que l’Inspection du travail devrait avoir les moyens de traquer les faux stages qui se substituent à de vrais emplois.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Travail, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.