Faire face aux mensonges de N.Sarkozy

Une autre vie –  mercredi 11 avril –
« Dimanche, il (Nicolas Sarkozy) a annoncé dans un journal qu’il sentait monter la vague. Moi aussi, je la sens monter la vague, la vague de l’indignation, la vague de l’exaspération, la vague de la colère, celle du peuple qui n’en peut plus! »
C’est en meeting à Besançon que F.Hollande a répliqué à N.Sarkozy en ces mots. Le candidat PS qui a eu cette retenue de ne pas attaquer systématiquement le candidat sortant a affiché hier la volonté de faire face à cette vague d’arrogance, que véhicule à outrance Nicolas Sarkozy.

Faire face ou pas, c’est compliqué. On n’attend pas de nos leaders politiques qu’ils s’interpellent par l’invective, les qualificatifs peu glorieux, les accusations de style. On préfère qu’ils s’affrontent sur leurs mesures politiques, en confrontant les idées, en clivant sur des positions claires qui permettent de faire un choix. Mais c’est N.Sarkozy qui oblige l’opposition à la réplique, en avançant mensonge sur mensonge quand il dit que son adversaire veut réguler massivement les sans papiers, mettre à mal la politique familiale ou augmenter les impôts.

Du coup, je partage le coup de gueule de Yann ce matin, on aimerait que les journalistes (qui sont aujourd’hui un peu moins dans la fascination de l’animal médiatique qu’est N.Sarkozy) soient encore un peu plus professionnels, sachant (car ils savent) qu’ils font face à de sévères mensonges, qu’ils puissent répliquer et confronter le candidat à la réalité de ses propos !!

Comme Yann, je me verrais bien apporter une contradiction chiffrée et argumentée, de ses promesses non tenues de 2007, je lui tirerai un bilan à quatre épingles duquel il aurait bien du mal à se justifier.

Il y a les mensonges « techniques » qui permettent de maquiller son pitoyable bilan, ou les mensonges sur les mesures politiques proposées par ses adversaires, comme citées plus haut, et il y a les petits mensonges, les petites histoires de Nicolas Sarkozy se mettant en scène. Et là c’est surréaliste ! Comme cette fois où il raconte avoir été à Fukushima avec NKM ministre de l’écologie, F.Hollande dit avoir vérifié : « J’ai vérifié, il n’y est jamais allé, expose Hollande. C’est la première fois dans l’histoire de la République, qu’un candidat sortant relate un voyage qu’il n’a jamais fait. »
Effectivement, Nicolas Sarkozy aura marqué de son empreinte l’histoire des présidences de la République ; de son action restera un bilan très discutable, des propos discutés, des mensonges en nombre. Il est temps de changer.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.