Mais Que Faut-il Donc Pour Prospérer ?

Une vidéo qui dénonce les agissements de l’élite dirigeante mondiale. Cependant, la conclusion de cette video est un formidable message d’espoir (lire ci-dessous ) à diffuser par ces temps trop pessimistes.
(Français) THRIVE : Mais Que Faut-il Donc Pour Prospérer? – YouTube

(…..)  

Nous nous trouvons à un croisement critique dans l’évolution humaine. Une route mène à la tyrannie et à une possible autodestruction. L’autre chemin nous conduirait vers une civilisation pacifique et saine basée sur le respect des droits et de la liberté de chacun sur la planète. Il ne tient qu’à nous de choisir cette voie. Le temps est venu de dire « assez, il existe une autre voie !». Tous ensembles, nous disposons de la connaissance, des ressources et des solutions nécessaires pour relever ce défi.
Nous devons considérer ce processus comme rien de moins qu’une lutte pour l’âme de l’humanité. Et cela commence avec un changement de vision du monde. En répondant à la question « Qui sommes nous vraiment ? Qu’est-ce que la nature humaine ? Sommes-nous, nous des humains, ou bien sommes-nous ce que l‘élite dirigeante veut nous faire croire : des créatures avides, stupides, qui, si elles étaient laissées à elles-mêmes tomberaient dans la violence et le chaos et qui, pour leur bien, nécessitent d’être surveillées et contrôlées par une élite autoproclamée ? Ou sommes-nous naturellement aimants et créatifs ?»
Quand les gens seront en bonne santé et qu’ils auront ce qu’il faut pour survivre, nous pourrons créer un monde basé sur l’intégrité, la liberté et la compassion. Un monde dans lequel chacun pourra prospérer. De laquelle des deux visions sera fait notre avenir ? C’est à nous de choisir, maintenant.
Le programme de l’élite dirigeante résulte d’une vision destructrice basé sur la croyance qu’il n’y pas assez pour tout le monde, que certaines personnes sont plus méritantes que d’autres et que leur propre sécurité dépend d’un contrôle absolu sur le reste d’entre nous. En bref, leur vision du monde est basée sur la pénurie et la peur. Mais aussi puissants qu’ils soient, ils ne peuvent mener à bien leurs projets sans notre complicité. Pour les arrêter, rendre leur programme obsolète, nous devons nous réveiller et agir.
Il s’agit du dernier effort d’une phase particulière de notre civilisation, du dernier souffle et nous pouvons utiliser la métaphore de la chenille qui se transforme en papillon. Dans le passage à la chrysalide, l’ancien et le nouveau coexistent pendant un certain laps de temps et dans cette période, l’essentiel pour la chenille est de préserver sa vie. Aujourd’hui des gouvernements désespérés se font la guerre afin de contrôler les gisements de pétrole. Et si vous désirez de l’énergie alternative, ne demandez pas aux administrations de l’économie pétrolière de la produire pour vous. Nous devons la produire nous mêmes. Notre travail consiste à construire le nouveau monde.
Si nous avions une vision globale pour nous dire que la crise est une naissance et que l’on a besoin de tout le monde, nous pourrions transformer ce monde de désespoir en la renaissance de créativité et de l’amour de l’humain.
Une simple raison est que nous détenons le pouvoir de participation non violente. Essayer de dominer la vie des autres requiert une quantité énorme d’énergie, de ressources et de tromperie. D‘un autre côté, si nous nous tournons vers la liberté, nous avons pour nous la force évolutionniste de la Vie et ce que Gandhi appelle, le simple pouvoir de la vérité.
Sur tous les continents, il y a des milliers de communautés qui ne coopèrent plus, n’acceptent plus les brevets des firmes internationales. Il y a le développement de monnaies alternatives, de banques coopératives, de médias indépendants, l’essor du bio, des énergies renouvelables…
On estime qu’aujourd’hui il y a plus de 1 million d’organisations dans le monde qui travaillent pour la cause environnementale et la justice sociale, soit le plus grand mouvement social de l’histoire de l’humanité. Ce mouvement, connecté électroniquement pourrait devenir un réseau qui constituerait une force activiste pour le changement, la plus puissante de tous les temps. Si l’on considère la masse des personnes qui sont engagées dans la rénovation de cette terre, qui s’impliquent pour stopper les dommages, résister à la déprédation, nourrir le changement et ré imaginer ce que signifie être un humain, même sans être optimiste, on a la surprise de constater qu’il y a dans ce monde un groupe de personnes extraordinaires, beau, splendide, fervent, qui se bat pour cet objectif.
Aussi, il est temps et nécessaire de bien connaître notre potentiel individuel et collectif, autant que de découvrir ce qui nous empêche de l’exploiter. Le monde du futur est qualifié par l’élite en place de « chimérique » mais il cependant est parfaitement possible de l’atteindre. Un monde dans lequel l’humanité pourra prospérer, ou nous nous sentirions en sécurité, ou l’eau, l’air et la nourriture seraient sains, dans lequel les communautés seraient en mesure de produire leur propre énergie, leur propre nourriture. Un monde dans lequel le commerce serait ouvert et équitable.
C’est notre histoire collective qui se révèle au travers de la marche du monde. L’humanité est à présent dans une phase fascinante de l’évolution dans la quelle nous passons d’une compétition hostile et agressive, caractéristique des jeunes espèces, à un mode de coopération et de coopération plus adulte. Cette crise a évolué au point d’atteindre le seuil d’une prise de conscience globale. Et ce sentiment donne de l’énergie, même si notre action individuelle semble insignifiante au regard de ces problèmes titanesques, car cet élan de l’évolution est tout, sauf insignifiant. Et lorsque ce sentiment gagnera tous ceux qui prennent confiance, il deviendra gigantesque…
Foster et Kimberly-Carter Gamble –

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Débats Idées Points de vue. Ajoutez ce permalien à vos favoris.