Comment Nicolas Dupont-Aignan ne fit pas rire l’équipe du « grand Journal » de Canal + : il était temps de donner un coup de pied dans cette fourmilière microcosmique qui atteignit pendant cette campagne un summum d’outrecuidance.

 Rue 89 15/04/2012 à 10h17 yetiblog.  Le Yéti

Le candidat qui moucha grave le microcosme ébahi

Hé bé non, cher lecteur ! Contre toute attente, je ne vais pas te parler de Jean-Luc Mélenchon. Mais de Nicolas Dupont-Aignan, candidat qui fait rire le microcosme et quelques autres. Mais qui, le vendredi 13 avril 2012, ne fit pas rire du tout l’équipe du « Grand (c’est eux qui le disent) Journal » de Canal+.
Regarde bien, cher lecteur – oui, oui, la vidéo va suivre – regarde bien la tête pétrie de morgue, au début, de l’animateur en chef, Michel Denisot. Ou les petits airs goguenards de la faire-valoir de service, Ariane Massenet.
« Combien vous gagnez ? »
Regarde ensuite, avec encore plus d’attention, après l’esclandre, la bobine vénéneuse de Jean-Michel Apathie, l’empathique chroniqueur politique mondain, qui commença jadis sa carrière à la rédaction de l’hebdomadaire de gauche Politis, et qui, pris au piège, voulut se faire vipère. Mais un peu tard.
Tu vas voir, c’est à en pisser de rire… VIDéO
« Tous ces éditorialistes de bazar, qui vivent ensemble, qui font toujours les mêmes articles, et qui sont totalement coupés des réalités, qui gagnent un argent fou, et qui ne connaissent plus rien des Français, on va s’en débarrasser un jour. »
Avoue, cher lecteur, ça fait un petit plaisir et une petite envie, non ? Car, oui, il est temps de donner un grand coup de pied dans cette fourmilière microcosmique qui atteignit pendant toute cette campagne un summum d’outrecuidance.
Se comportant comme les médias aux ordres de ces républiques bananières qu’ils affectent de dénoncer. Privilégiant outrageusement les deux candidats élus d’un système où l’argent est dictateur. Méprisant ou ignorant ouvertement tous les autres.
Oui, monsieur Dupont-Aignan, sur ce coup, vous avez raison, il est grand temps de remettre de l’ordre et rétablir enfin un pluralisme sain de l’information dans notre pays.

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Médias, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.