Ultime harangue de ce meeting de la dernière chance place de la Concorde pour le président-candidat

Nouvel Obs 15 /04/2012 Extraits

A la Concorde, Sarkozy invoque l’Histoire pour changer son destin
 Dans ce discours de la dernière chance organisé place de la Concorde, le président sortant a appelé à ne pas « dilapider l’héritage de la France éternelle ».
Malaparte, De Gaulle, Hugo, Péguy, Molière, Chateaubriand … Nicolas Sarkozy n’a pas lésiné sur les références historiques ce dimanche 15 avril pour son grand rassemblement place de la Concorde. Une armée des ombres convoquée pour convaincre à une semaine du premier tour la « majorité silencieuse », les indécis et ceux tentés par l’abstentionnisme. Une frange de l’opinion qui « tient le destin de la France entre ses mains » et le sien avant tout.
.. Devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, 100.000 selon Jean-Francois Copé, Nicolas Sarkozy monte sous le chapiteau qui abrite la tribune avec 35 minutes d’avance et grille la politesse à son rival socialiste François Hollande, ( Note : afin de passer le premier en direct sur les télévisions … ) qui réunit au même moment ses partisans à Vincennes.
………….
« Nous n’avons pas le droit de dilapider l’héritage de la France éternelle », poursuit-il. « J’ai toujours pensé que la France était le nom d’une civilisation ». Et de citer à travers la plume reconnaissable d’Henri Guaino, Péguy et sa prière à Notre-Dame de Chartes, le cri de Valmy et la voix de Napoléon.
………..
Dans ce discours un peu fourre-tout sur l’héritage, la nation et l’Europe, il n’oublie pas pour autant François Hollande, raillant ses « solutions du passé ». Cette autre voie qui « ruinera les classes moyennes », « détruira la confiance des investisseurs » ou encore « imposera l’austérité ». Nicolas Sarkozy lui oppose la sienne « tournée vers l’avenir » concluant par une citation de Victor Hugo et par son désormais traditionnel appel à l’aide. Ultime harangue pour ce meeting de la dernière chance.
Par Estelle Gross Journaliste

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.