La course aux harkis

Le Canard Enchaîné – mercredi 18 avril
Tous les cinq ans, les harkis sont ressortis du tiroir aux oubliés. Mais, cette année, cinquante ans après la fin de guerre d’Algérie, on se les arrache avec un peu plus d’entrain que d’habitude.
Le 6 avril, Hollande s’engage à « reconnaître publiquement la responsabilité du gouvernement français dans l’abandon des harkis » s’il est élu. Le 14, Sarkozy le coiffe au poteau. Prenant la parole à Perpignan, le président sortant reconnaît d’ores et déjà la « responsabilité historique » de la France dans leur « abandon », une promesse qu’il avait déjà faite il y a cinq ans. Avant de faire repentance, le candidat UMP a visité les vestiges du camp de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), où des milliers de supplétifs de l’armée française avaient été parqués de 1962 à 1970. Grand prince, Sarkozy a même promis une aide au département – socialiste –  pour financer le projet d’un musée/mémorial aujourd’hui enlisé. A huit jours de l’élection, quelle générosité ! Il faut dire que les harkis et les pieds-noirs représentent près de 3,2 millions d’électeurs potentiels.
Du côté du FN, c’est la fureur. Les harkis ! Propriété privée ! Pas touche aux pieds-noirs non plus qui ont posé leur sac dans la région par milliers en rentrant d’Algérie. « Merde aux racoleurs ! » a également lancé l’avocat Gilbert Collard, président du comité de soutien de Marine Le Pen, à l’adresse de Sarko. « Il est capable de tout pour être élu », a grogné la  candidate FN qui sait de quoi elle parle.
Pour une fois que des français « d’apparence musulmane » sont courtisés…
Eh oui, sans les électeurs, les choses seraient tellement plus simples…..
Montfermeil : Le maire UMP a ordonné la fermeture de la mosquée de Montfermeil pour des problèmes de sécurité. Motif : « La mosquée serait fréquentée par des mulsulmans ! »

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.