France: l’épouse du député UMP Renaud Muselier mise en examen

RFI – 18 avril 2012 – REUTERS/Jean-Paul Pelissier
L'avocate Stéphanie Clément (D), l'épouse du député UMP marseillais Renaud Muselier, avec son avocat Erick Campana, à Marseille le 17 Avril 2012.

L’avocate Stéphanie Clément (D), l’épouse du député UMP marseillais Renaud Muselier, avec son avocat Erick Campana, à Marseille le 17 Avril 2012.
L’épouse du député UMP marseillais Renaud Muselier a été mise en examen ce mardi 17 avril pour des faits de prise illégale d’intérêts dans une affaire de marchés publics présumés frauduleux, au sein d’un office HLM de la ville de Marseille. Stéphanie Clément n’a cependant pas fait l’objet d’un placement sous contrôle judiciaire.
 Pour Renaud Muselier, la mise en examen de son épouse est une véritable catastrophe politique. Auteur du livre intitulé Le système Guérini, du nom du président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône mis en examen pour association de malfaiteurs, dans une autre affaire de marchés publics présumés frauduleux, Renaud Muselier voulait endosser l’habit d’homme politique intègre et moral. Et ainsi déstabiliser ses adversaires socialistes.
Ce sera désormais difficile. Son épouse, Stéphanie Clément, avocate de profession, est soupçonnée d’avoir été favorisée pour l’obtention de prestations d’assistance juridique pour le compte d’un office HLM marseillais. Près de 60% des contentieux du bailleur social lui aurait été attribué sans appel d’offres de 2005 à 2009.
Renaud Muselier a immédiatement réagi à cette mise en examen. Dans un communiqué, il souligne qu’il est profondément touché, estimant aussi que son épouse n’a pas à subir les conséquences de son engagement politique.
Dans ce dossier, un avocat élu UMP à la communauté urbaine a également été mis en examen. A Marseille, après le PS c’est donc au tour de l’UMP et de certains proches d’être éclaboussés par les affaires.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.