Syrie : vers un possible recours à la force ?

Le Monde du 26/04/2012
Alors que les violences se poursuivent chaque jour en Syrie – vingt-sept civils y ont encore été tués hier – les diplomates occidentaux ne se font guère plus d’illusions sur l’efficacité du plan proposé par l’ancien secrétaire général de l’ONU Koffi Annan.
Hier, Alain Juppé, le chef de la diplomatie française, a reconnu que le plan, qui prévoit le déploiement de trois cents observateurs, est « fortement compromis« . « Il y a encore une chance à laisser à cette médiation sous condition d’un déploiement rapide des trois cents observateurs sous quinzaine et pas dans trois mois« , a-t-il néanmoins affirmé. Si la mission de l’ONU n’aboutit pas, le ministre des affaires étrangères n’exclut plus le recours à la force et menace de faire pression pour l’adoption d’une résolution allant dans ce sens.
 Le chef de l’ONU, Ban Ki-moon, a lui aussi admis qu’il ne fallait « pas attendre de miracle » de la mission Annan. Jeudi dernier, la secrétaire d’état américaine, Hillary Clinton, avait déjà évoqué un éventuel recours à la force en cas de menaces contre la paix. Cependant, les chances d’aboutir à une telle résolution reste bien minces, alors que la Russie et la Chine ont opposé à deux reprises leur veto à une résolution imposant des sanctions au régime de Damas.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.