Lettre ouverte à Monsieur Sarkozy

Le Fourre-tout… – 25 avril 2012 – Sabinhood
Monsieur le Président de la République française,
Je vous écris pour vous faire part de la consternation dans laquelle j’ai été plongée lorsque j’ai réalisé que je ne pourrais pas être présente à votre grand meeting sur le Vrai Travail le 1er Mai.
Tout d’abord je voudrais saluer cette idée d’organiser un meeting pour célébrer le travail le jour ou toute la France est en congés et n’a qu’une idée en tête : ne pas entendre parler de boulot (c’est un peu comme quand vous avez accueilli le Colonel Kadhafi le jour de l’anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Je me souviens : qu’est ce que j’avais rigolé…).
Moi aussi Monsieur Sarkozy, je suis une adepte du Vrai Travail. Je fais partie de ceux qui travaillent dur, je me lève tous les matins à 5h30 pour travailler pendant 8h, et ce 6 jours sur 7 et j’espère bien continuer comme ca jusqu’à 75 ans au moins. Je fais partie de ceux qui sont exposés car il n’existe pas de syndicat pour défendre les travailleurs dans l’usine ou je travaille, grand bien nous en fasse (manquerait plus que ca) ! Je fais partie de ceux qui souffrent car mon travail est physique et exténuant et qu’en plus je le déteste parce qu’il est totalement abrutissant. J’aspire au jour ou vous aurez enfin remis la France au Vrai Travail et ou tous les français partageront mon train de vie. Ce sera la un grand jour pour la France Monsieur Sarkozy.
Moi aussi Monsieur Sarkozy je déplore le Faux Travail. Ces jeunes entrepreneurs qui ne s’octroient pas de salaire pendant plusieurs années pour pouvoir faire vivre leur projet et leurs rêves. Ces mères de famille au chômage qui se démènent pour faire manger leurs progéniture tout en suivant des formations et envoient candidatures sur candidatures pour retrouver un emploi et être en mesure de s’offrir une vie digne. Ces étudiants tout juste diplômés qui ont voulu suivre leur voie et sont retournés chez leurs parents en attendant de décrocher le job auquel ils aspirent… Non, moi, a partir du moment ou ces gens touchent le RSA ou les alloc’ (alors qu’ils ont clairement d’autres alternatives, comme cesser de s’alimenter et aller vivre dans la rue), je les mets tous dans la même catégorie : celle des assistés.
Moi aussi Monsieur Sarkozy, j’en ai ma claque de ce que vous appelez Les Corps Intermédiaires qui ne servent qu’a bloquer les réformes du votre Super Pouvoir en représentant un peuple qui, de toute évidence, ne comprend rien a rien (heureusement que vous êtes la pour décider a sa place de ce qui est bon pour lui, au peuple). Non, moi je suis pour une France sans Société Civile, sans syndicats, sans grève (car c’est juste une excuse pour toutes ces feignasses pour ne pas aller travailler), ou le Président (enfin, surtout si c’est vous) détiendrait les pleins pouvoirs de décider de l’avenir de sa population. Ca a l’air de plutôt bien marcher dans certains pays Arabes, comme en Syrie par exemple (quoiqu’en ce moment il me semble que ca chauffe un peu, mais je ne sais pas trop, je ne suis pas beaucoup l’actualité dans les pays Arabes. Entre nous Monsieur Sarkozy, des Arabes yen a bien suffisamment ici non ?).
Monsieur Sarkozy, je vous témoigne encore une fois de mon soutien le plus profond et le plus indéfectible. Ne vous laissez pas faire par ces mollasses socialistes ! Dire qu’ils voulaient mettre un violeur obsédé sexuel à la tete du pays ! Bon, bien sur à l’époque ils n’étaient pas au courant de sa pathologie mais ce genre de chose se pressent. Vous l’aviez bien pressenti vous, quand vous l’avez placé a la tete du FMI non ?
Monsieur Sarkozy on vous a si injustement traité, vous qui êtes un si Grand Homme avec des valeurs si nobles. Vous avez raison, vous êtes une Grande Victime de la Société, vous n’avez pas mérité cet acharnement que l’on a montré a votre égard.
Vivement que vous soyez réélu Président de la République française Monsieur Sarkozy, pour qu’enfin les choses bougent : que la viande hallal disparaisse de nos étals (c’est ma principale préoccupation) et que les pauvres se fassent un peu botter le cul.
Avec toute mon admiration,
Une anonyme éperdue

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Résistance, Travail, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.