Affaire Bogdanov – lettre ouverte : 170 scientifiques revendiquent « leur droit au blâme »

Sciences Le Monde avec AFP | 27.04.2012
« Trop, c’est trop », lance la lettre en accroche. Cent soixante-dix scientifiques revendiquent « leur droit au blâme » dans une lettre ouverte mise en ligne par la revue Ciel et Espace.
 Ils soutiennent un de leurs confrères, condamné pour avoir critiqué des écrits des frères Bogdanov. Ce texte fait suite à la publication le 17 avril, sur le blog Sciences de Libération, d’une première prise de position d’une dizaine d’astrophysiciens sur le « statut de la parole scientifique aujourd’hui ».
Lire : Les frères Bogdanov, terreur des chercheurs
A l’origine de cette contestation des scientifiques : la condamnation en mars d’un chercheur du CNRS. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Alain Riazuelo à une peine symbolique pour avoir publié sur Internet un projet de thèse de Grichka Bogdanov, qui, avec son frère Igor, s’est rendu célèbre par ses émissions de télévision sur la science et la science-fiction. Grichka Bogdanov estimait que cette diffusion constituait une violation de ses droits d’auteur. Face aux juges, le chercheur avait expliqué qu’il avait voulu enrichir le débat et avait revendiqué un droit à la critique, en tant que scientifique, vis-à-vis des écrits des frères Bogdanov.
« PAS DE VALEUR SCIENTIFIQUE »
Dans leur lettre, les scientifiques, majoritairement des astrophysiciens, expliquent que l’analyse d’Alain Riazuelo relève « de l’activité professionnelle des chercheurs, dont un des rôles est d’étudier, de juger et, dans le cas présent, de rejeter tout travail se réclamant de leur domaine d’expertise ». « De manière plus générale, la communauté scientifique a le droit, voire le devoir de blâme, lorsqu’il s’impose, et doit avoir la liberté de pouvoir argumenter ses jugements comme il lui semble (…) », poursuivent-ils.
Les signataires souhaitent également « rappeler que l’analyse détaillée des thèses et articles publiés par les frères Bogdanov a montré à l’envi qu’ils n’ont pas de valeur scientifique ».
« La méthode des frères Bogdanov, qui cherchent à obtenir un ascendant par des moyens de justice dans un débat sur leurs propositions qu’ils voudraient scientifiques, tout en se soustrayant au jugement des experts, les place clairement en dehors de la communauté scientifique dont ils prétendent faire partie », assuraient-ils.
En octobre 2010, l’hebdomadaire Marianne avait publié des extraits d’un rapport du CNRS de 2003 affirmant que les thèses de doctorat passées par les frères Bogdanov n’avaient « pas de valeur scientifique ». Les deux animateurs avaient alors dénoncé un document « anonyme » provenant « d’individus isolés ».

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Science, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.