Dossier : s’engager, pourquoi faire ?

magazine CLES – mai 2012 –  Un dossier réalisé par Jean-Louis Servan-Schreiber et Djénane Kareh Tager
Courageux (32 %), généreux (31 %), motivant (28 %), porteur de sens (28 %) : à l’heure où l’on entend certains regretter la tiédeur, le je-m’en-fichisme de notre société, les résultats du sondage exclusif réalisé par OpinionWay pour CLÉS démontrent qu’au contraire, en cette aube du XXI° siècle, l’engagement reste une valeur forte pour beaucoup de Français. Une valeur chargée de sens positif que nous traduisons volontiers en actes puisque nous sommes 64 % à affirmer nous engager souvent ou de temps en temps. Un pourcentage très honorable.
Pour Clés (qui l’a publié dans son n°73, en octobre-novembre 2011), ce sondage sur l’engagement et nos concitoyens est… un engagement. Fidèles à notre signature, « Retrouver du sens », nous voulons faire plus que décrire et expliquer ce que nous réserve notre siècle. Nous croyons au sens de la solidarité de nos lecteurs et à la force de l’exemple.
En lisant ce dossier, vous découvrirez quelques points forts :
- S’engager est d’autant plus nécessaire que l’État se désengage.
- La protection de la nature et celle de l’enfance sont prioritaires.
- Les femmes sont plus soucieuses des autres que les hommes.
- La politique et le syndicalisme ne mobilisent plus.
- Sortir du nucléaire n’est pas une préoccupation forte.
- Priorité à l’action locale ou nationale. Le reste du monde est loin.
L’époque préfère le réalisme et le concret à l’idéalisme. Qu’importe, la tâche n’en est pas moins immense. Vous avez le choix, bon engagement !
Sommaire du dossier « S’engager : pour quoi faire ? »

Nous ne nous engageons pas à la légère
Le besoin d’agir découle d’un sentiment fort : 73 % des Français considèrent que l’on a davantage besoin de s’engager parce que les pouvoirs publics sont moins présents. C’est un avis unanimement partagé, par les hommes (…)
Les chiffres du sondage CLES/OpinionWay sur le désir d’engagement des français
Ce sondage d’OpinionWay pour CLES a été réalisé les 16 et 17 juin 2011 auprès d’un échantillon de 1 009 personnes de 18 ans et plus, représentatif de la population française et constitué selon la méthode des quotas au regard des critères (…)
L’engagement est une dimension de la vie privée
Par Dominique Schnapper, sociologue et membre du conseil scientifique de Fondapol . Il ne faut pas demander aux meilleurs sondages du monde plus que ce qu’ils peuvent donner. Si celui-ci nous renseigne sur la manière dont nos concitoyens conçoivent (…)
“Être là pour mes enfants, c’est précieux”
Caroline Dupeyron, 41 ans, surdiplômée et mère au foyer « Adolescente, je m’étais fait deux promesses : effectuer de grandes études et être disponible pour mes enfants. Diplômée du Barnard College (université Columbia à New York) puis d’HEC, (…)
“Citoyen du monde, derrière mon ordinateur”
David Dubroeucq, 24 ans, étudiant et militant sur Internet « Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé me sentir utile. Je suis né ainsi. Cela me vient peut-être de ma grand-mère et de mes parents, si généreux. Mais entre la (…)
“Pour une meilleure justice dans le monde”
Jean-Marie Fardeau, 51 ans, directeur de Human Rights Watch en France
“L’armée, pour défendre les plus faibles”
Felix Weikl, 23 ans, militaire « J’ai grandi en Allemagne, à Francfort, entre un père français et une mère allemande. Après avoir terminé ma scolarité en France, je suis retourné là-bas pour faire mon service militaire obligatoire. J’avais (…)

“Je pense à la planète que je laisserai à mes enfants”
Lydia 22 ans, serial trieuse « Il y a cinq ans, je suis tombée sur une pub de ma mairie vantant une colonie de vacances pas comme les autres : elle proposait de partir nettoyer des plages en Thaïlande, pour aider la population touchée par le tsunami. Il (…)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Solidarité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.