Pétition : Les anciens ministres continuent de recevoir leur salaire pendant six mois ? demande faite d’appliquer pour eux aussi la baisse de 30%.

Nouvel Obs  le 18-05-2012 Par Thierry Marchal-Beck Président MJS

Pourquoi les anciens ministres du gouvernement Fillon doivent aussi abaisser leur salaire

Les anciens ministres continuent de recevoir leur salaire pendant six mois. Thierry Marchal-Beck, président des Jeunes socialistes, leur demande de s’appliquer eux aussi la baisse de 30%. A lire sur Le Plus.
LE PLUS. C’est une décision symbolique. L’ensemble des ministres du gouvernement Ayrault ont accepté de voir leur rémunération abaissée de 30%. Thierry Marchal-Beck, président de Mouvement des Jeunes socialistes, appelle les anciens membres du gouvernement Fillon, qui continuent de recevoir leur salaire de ministre pendant six mois, d’en faire de même.
Alors que les membres du nouveau gouvernement acceptaient d’abaisser leur rémunération de 30%, les Jeunes socialistes que je représente lancent une pétition afin de demander à ceux et celles qui ont occupé ces mêmes fonctions au sein du gouvernement Fillon de suivre la même voie.
 La situation actuelle est en effet absurde. Les ministres qui viennent de quitter leur fonction vont continuer de percevoir pendant six mois leur rémunération. Une rémunération supérieure donc à celle que percevra les ministres actuellement en poste.
 Dès lors, n’est il pas légitime de demander à ces anciens ministres et à l’UMP de faire un effort moral ? Comment peut-on accepter, dans un contexte de crise, de nécessaire gestion rigoureuse des comptes publics, que des ministres qui ne sont plus en poste continuent de percevoir une rémunération aussi confortable et surtout supérieure à celle que perçoivent ceux qui occupent désormais ces fonctions et travaillent activement pour la France ?
 Cette pétition a pour but de souligner l’acte fort pris par le nouveau gouvernement en termes d’exemplarité et de rigueur. Elle a aussi pour objectif de démontrer qu’il est possible de diminuer la rémunération de nos ministres. Des marges de manœuvre existent. Avec cette baisse de 30%, ils percevront désormais 9.900 euros brut, ce qui me parait loin d’être dérisoire.
 La période que nous vivons est extrêmement difficile. Il existe une nécessité de sobriété à la tête de l’Etat. Un ministre n’est pas là pour s’enrichir. L’importance d’une fonction ne dépend pas de l’importance de son salaire.
Arrêtons les excès et l’exubérance.
 Le contexte actuel nous impose d’être, plus que jamais, attentif à la dépense publique. Je constate que le gouvernement actuel a fait un premier pas, symbolique, en faisant porter l’effort sur ceux qui ont les plus hautes rémunérations et subissent le moins la crise et les difficultés qu’elle engendre.
 Il est indécent de la part des ex-ministres UMP, eux-mêmes responsables du surendettement de la France, de n’avoir pas proposé de leur propre chef de renoncer à une partie de leur rémunération et de rester sourds à la mobilisation citoyenne qui les appelle à la sobriété et à la responsabilité.
  Propos recueillis par Sébastien Billard

 Pour signer la pétition

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.