Valérie Trierweiler, compagne du président français, ambassadrice de l’égalité des chances ?

  Nouvel Observateur avec AFP 22/05/2012
 Bernadette Chirac s’était engagée pour les personnes âgées et Carla Bruni-Sarkozy contre le sida en tant qu’ambassadrice du fonds mondial de l’ONU.
La compagne du nouveau président français François Hollande, Valérie Trierweiler, a indiqué lundi 21 mai qu’elle se verrait bien ambassadrice de l’égalité des chances, en marge d’une visite au lycée français de Chicago où s’achevait le sommet de l’Otan.
« Ce qui m’intéresse, c’est le début, les enfants, l’égalité des chances », a confié la nouvelle Première dame à la presse. « En France, on fait un peu à sa manière. Il y a une attente, on reçoit énormément de courriers d’associations. Je verrai tout cela au fur et à mesure », a-t-elle ajouté.
Parmi celles qui l’ont précédée à l’Elysée, Bernadette Chirac s’était engagée pour les personnes âgées et Carla Bruni-Sarkozy avait milité pour la lutte contre le sida en tant qu’ambassadrice du fonds mondial de l’ONU.
Le « charisme » de Michelle Obama
Interrogée pendant sa visite, Valérie Trierweiler a confirmé qu’elle n’entendait pas renoncer à sa carrière de journaliste. « Je compte bien continuer, même si je ne mesure pas encore toutes résistances qui vont se présenter à moi », a-t-elle dit, « j’ai abandonné le journalisme politique, ça c’est une chose réglée, mais je compte bien continuer ».
De sa première visite officielle, la compagne de François Hollande a d’abord retenu sa rencontre avec la Première dame américaine Michelle Obama, qui l’a reçue à la Maison Blanche avec les autres épouses des dirigeants du G8.
« C’est vraiment l’une des personnes qui m’a le plus impressionnée dans toute ma vie. Elle a une présence incroyable, un charisme impressionnant. On se dit qu’elle pourrait faire elle aussi une carrière politique », a confié Valérie Trierweiler, qui a remercié Michelle Obama « pour son accueil chaleureux » et « ses précieux conseils » sur le rôle d’épouse de président. 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.