Capital confiance – L’opinion des français sur le nouveau président et le premier ministre

Les échos 25 mai 2012
Popularité : Hollande démarre au même niveau que Sarkozy
Le nouveau président recueille 58 % de bonnes opinions dans le baromètre CSA pour « Les Echos », contre 59 % en début de mandat pour son prédécesseur à l’Elysée. Jean-Marc Ayrault se situe, lui, à 56 %. Mieux que François Fillon à son arrivée à Matignon
Ce n’est pas l’état de grâce mais ce n’est pas non plus – loin s’en faut -la victoire « par effraction » dénoncée par Alain Minc, l’ancien conseiller officieux de Nicolas Sarkozy.
 François Hollande entame son quinquennat avec une cote de confiance de 58 % dans le baromètre CSA pour « Les Echos ». Soit 6 points de plus que son score au second tour de la présidentielle. A l’inverse, 36 % des Français affirment ne pas lui faire confiance « pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays ».
Le président socialiste peut se targuer de faire aussi bien que son prédécesseur à l’Elysée, pourtant élu plus largement que lui. En juin 2007, Nicolas Sarkozy était crédité de 59 % de bonnes opinions. Jean-Marc Ayrault est, lui aussi, à un niveau relativement élevé. Surtout pour un homme jusqu’ici peu connu du grand public. 56 % des personnes interrogées disent faire confiance au Premier ministre. A son entrée à Matignon, François Fillon se situait à 50 %.
« François Hollande commence un mandat difficile avec une opinion favorable. Les Français ne sont pas mécontents de ses premiers pas », analyse Jérôme Sainte-Marie, le directeur du département politique-opinion de CSA. Sa cote de confiance présente une assez grande homogénéité. Au-delà, bien sûr, du traditionnel clivage droite-gauche, massif : le chef de l’Etat est plébiscité par 88 % des sympathisants de gauche contre 57 % de ceux du Modem et seulement 26 % de ceux de droite (20 % chez les électeurs de Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle).
Il dépasse les 50 % de bonnes opinions dans toutes les tranches d’âge et dans toutes les catégories socioprofessionnelles. A une exception près : celle des artisans, commerçants et chefs d’entreprise. Sa cote de confiance est plus élevée dans les catégories populaires que dans les « CSP + ». Il recueille ainsi 70 % d’adhésion parmi les sans-diplôme et diplômés du primaire, 73 % parmi les chômeurs et 64 % parmi les ouvriers. « Pour l’opinion, le président du peuple, c’est lui », observe Jérôme Sainte-Marie. Une allusion à Nicolas Sarkozy, qui s’était posé pendant la campagne comme le « candidat du peuple ».
« Aucune décision difficile »
Reste à savoir combien de temps François Hollande saura rester populaire. Depuis trente ans, seul François Mitterrand a bénéficié de la confiance de l’opinion pendant une longue période.
 Dans le baromètre CSA, Nicolas Sarkozy est retombé sous la barre des 50 % d’opinions positives dès janvier 2008, après l’augmentation de son salaire, l’affichage de sa liaison avec Carla Bruni et son aveu d’impuissance sur le pouvoir d’achat. Sa cote n’est à aucun moment redevenue positive.
Pour l’heure, François Hollande a imprimé son style, en sobriété, en rupture avec ce qu’il appelle les « outrances » du quinquennat passé. Mais il n’ignore pas que le plus dur est à venir. François Bayrou ne s’y est pas trompé. Le centriste, qui a voté socialiste le 6 mai, a salué les premiers pas du gouvernement, mais a pris soin de rappeler qu’il n’avait pris, à ce stade, « aucune décision difficile ».
Ecrit par Pierre-Alain Furbury |

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.