Guérir avec les chevaux : De l’Autriche à la Meurthe-et-Moselle, les bienfaits de l’équithérapie

 31 mai 2012 ARTE 22.20 | DOCUMENTAIRE |
Un petit poing fermé sur la joue d’un cheval. Le bébé, dans les bras de son père, prend contact avec l’animal. Les muscles du nourrisson se détendent et ses yeux recherchent soudain le contact visuel : un pas de géant pour la petite Julie, née avec un cancer puis tombée dans un coma de stade 1 après une opération. Depuis quelques semaines, ses parents la conduisent à l’hôpital Otto-Wagner à Vienne, en Autriche, qui possède seize chevaux, pour suivre une équithérapie. Et les progrès, mêmes infimes, sont là.
Quatre cents patients viennent ici chaque année et bénéficient d’un suivi de deux ans. Parmi eux, Monika, qui, après un accident, est restée durant plusieurs semaines entre la vie et la mort. Rien ni personne ne semblait pouvoir la faire réagir. Au milieu des chevaux, pourtant, l’envie de se battre pour revenir à la vie s’est manifestée chez cette jeune femme qui rêve aujourd’hui de reprendre ses études de droit.
LANGAGE SENSITIF

Le documentaire de Dorothée Kaden suit le travail des  » équiciens  » qui accompagnent les malades dans cette démarche particulière. Il montre la progression de Sarah, de Samuel et de Luise, des enfants autistes qui, grâce aux chevaux – trait d’union entre leur vie intérieure et le monde extérieur -, voient leur perception, leur motricité et leur communication s’améliorer.
Un détour en France permet de découvrir des expériences similaires en Meurthe-et-Moselle, avec des responsables des associations Equit’aide et Handi-Cheval. Calme, patient, attentif, le cheval réagit aux signaux dont nous n’avons pas conscience. Les patients, eux, semblent saisir, comprendre, partager ce langage sensitif qui, sans les mots, leur parle.
V. Ca. Dorothée Kaden (Allemagne, 2012, 53 min). © Le Monde
 
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Handicap, Santé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.