Les Pinocchios du Nouvel Observateur : aujourd’hui Xavier Bertrand

Nouvel Obs 08 juin 2012

Xavier Bertrand, Pinocchio sur le cannabis

« Le Nouvel Observateur » décerne trois Pinocchios à Xavier Bertrand. Réagissant sur BFM TV aux propos de Cécile Dufflot, qui s’est exprimée pour la dépénalisation du cannabis, l’ancien ministre UMP a déclaré :
« Si la gauche l’emporte, il y aura légalisation du cannabis ». Et d’ajouter : « Si le Parti socialiste veut faire passer des réformes, il faudra bien qu’il marchande, qu’il négocie, et le prix à payer sera le débat sur la légalisation du cannabis. »
A 10 minutes et 30 secondes : Vidéo
Xavier Bertrand laisse entendre dans un premier temps que le Parti socialiste est en faveur de la légalisation du cannabis. Ce n’est pas le cas. Ensuite, l’ancien ministre de la Santé affirme que le Parti socialiste sera obligé de faire des concessions à ses alliés écologistes. Alors que cela dépend entièrement des résultats aux élections législatives.
De plus, même si le Parti socialiste avait besoin des députés Verts pour faire adopter des lois au Parlement, rien n’indique que c’est sur ce point qu’il ferait une telle concession. Au contraire. François Hollande a clairement pris position contre la légalisation et contre la dépénalisation du cannabis. De même que le gouvernement. D’ailleurs, Cécile Dufflot était interrogée en tant que Secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, et non en tant que ministre du Logement, ce qu’elle a bien précisé : vidéo
 Le principe des Pinocchios de l’Obs :
Un Pinocchio = Une simple erreur, une imprécision.
Deux Pinocchios = Une erreur manifeste, un mensonge par omission
Trois Pinocchios = le mensonge prémédité, avec intention de nuire.
 
 Dépénalisation du cannabis : Hollande réaffirme son opposition
07/06/2012
« Il n’est pas question » que le président change d’avis sur le sujet, après la polémique suscitée par les propos de Cécile Duflot.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, Santé, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.