Mardi à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a surtout confirmé des promesses du candidat Hollande

Sud-Ouest 04/07/2012  Par Sylvain Cottin

Les principales annonces de Jean-Marc Ayrault à l’Assemblée

Davantage catalogue de confirmations que d’annonces, le long discours (1 h 38) du Premier ministre révèle ou précise malgré tout quelques projets phares de son gouvernement.
1- Proportionnelle et cumul des mandats
Si ces deux mesures sont loin de faire l’unanimité au PS, Jean-Marc Ayrault les a malgré tout confirmées hier. Les parlementaires qui désirent le rester devront ainsi renoncer à leurs fonctions exécutives locales « à partir de 2014 ». Quant à l’introduction de la proportionnelle aux législatives, reste encore à préciser la dose exacte. Parallèlement à l’abrogation du futur ex-conseiller territorial, le mode d’élection des conseillers généraux sera modifié, pour « en finir avec les doublons administratifs ».
2- Classes moyennes épargnées ?
Outre la confirmation d’une TVA sociale mort-née, celle concernant le livre et le spectacle vivant repassera à 5,5 %. Assurant ne pas être « l’ennemi de l’argent », le Premier ministre a promis que « les classes populaires et moyennes seront épargnées » par la réforme fiscale. Pas de sursis, en revanche, pour les revenus annuels supérieurs au million d’euros qui supporteront la fameuse imposition à 75 %, tandis qu’une nouvelle tranche à 45 % sera créée « pour les plus riches ». Les niches fiscales seront plafonnées.
3- 150 000 emplois d’avenir…
2 000 personnes seront recrutées dès cet été afin de garnir les rangs du… Pôle emploi. Principalement destinés aux jeunes sans qualification et à ceux des quartiers où le taux de chômage est élevé, 150 000 « emplois d’avenir » seront par ailleurs créés.
4-… et autant de logements sociaux
En multipliant par cinq l’amende frappant les communes ne respectant pas le quota de 20 % de logements sociaux, le gouvernement Ayrault espère réussir là où tous les autres ont échoué. Sur les 500 000 logements à construire chaque année, le Premier ministre en promet 150 000 de ce type, notamment en mettant à disposition les terrains vacants de l’État.
5- Sous les huées, le vote des étrangers
Sous les huées de la droite, Jean-Marc Ayrault a confirmé qu’il proposerait « l’ouverture du droit de vote pour les élections municipales aux étrangers résidant en situation régulière depuis au moins cinq ans sur notre territoire ». Une promesse qui sera bien difficile à tenir, faute pour la gauche de disposer des 3/5 de parlementaires nécessaires à son adoption.
6- Un pacte pour une (petite) croissance
« Prudence et sincérité », tels auront été les mots de Jean-Marc Ayrault pour reconnaître que la croissance attendue en 2013 ne serait que de 1,2 %. Face à Nicolas Sarkozy, le candidat Hollande avait pourtant annoncé le chiffre de 1,7 %. Le Premier ministre a promis en retour un « pacte pour la croissance, la compétitivité et l’emploi », afin de « mettre un terme au décrochage industriel de la France ». Vaste programme qu’il présentera lundi et mardi prochains aux partenaires sociaux.
7- Nucléaire, culture, et agriculture…
Comme prévu, la part du nucléaire dans la production d’électricité passera de 75 à 50 % à l’horizon 2025. Le Premier ministre confirme « une tarification progressive, avec un double objectif social et écologique » pour l’eau, le gaz et l’électricité. Jean-Marc Ayrault évoque aussi – sans en préciser le contenu ni la date – une loi-cadre pour le développement d’une « agriculture diversifiée, durable et performante ». Du côté de l’audiovisuel public, enfin, un texte réformant pour la désignation des présidents est envisagé dès cette fin d’année. Un autre enterrant Hadopi et définissant « l’exception culturelle française » pour un nouvel équilibre entre « créateurs » et internautes suivra début 2013
À lire aussi
Les devoirs de M. Ayrault
Le programme Hollande suivi à la lettre  

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.