Poitiers – Solidarité pour une mère et ses deux filles après l’incendie de leur maison

La Nouvelle République  06/07/2012

Appel à la solidarité pour la sinistrée de Beaulieu

Après l’incendie de son pavillon dans la nuit de dimanche à lundi à Poitiers, Brigitte et ses enfants ont été relogés. Un appel aux dons est lancé.
Le pavillon du 24 de la rue de Purnon a été très sérieusement endommagé par le feu en début de semaine. Brigitte Bassereau et ses deux filles de 15 et 17 ans se souviendront longtemps de la nuit du 1er au 2 juillet. Vers 2 h 30 du matin, une bougie renversée a embrasé l’une des chambres (NR du 3 juillet) puis le feu s’est propagé à l’ensemble du 1er étage. Malgré la rapidité des secours, l’ensemble des objets et mobiliers a été détruit.
 Le pavillon sera refait à neuf
«Les lits, les meubles, des vêtements et des souvenirs ont été dévastés, témoigne Brigitte Bassereau, nous habitions ce pavillon depuis douze ans. Je tiens tout de même à dire un grand merci aux pompiers qui ont tout bâché pour que je perde le moins de choses possibles.» Aujourd’hui, Brigitte et sa famille ne sont pas à la rue. Après une nuit passée à l’hôtel, son bailleur Logiparc l’a rapidement relogée dans le quartier. Une solution provisoire. «J’ai un toit sur la tête et nous sommes en bonne santé, c’est l’essentiel» résume cette mère de famille de 44 ans, très attachée à son quartier. Le pavillon du 24 de la rue de Purnon, très sérieusement endommagé sera refait à neuf mais sans doute pas avant plusieurs mois.
En attendant, dans les alentours, la solidarité s’organise. Pierrette Réau, présidente du centre d’animation de Beaulieu, tout proche, également présidente de la CNL ( Confédération nationale du logement) association de locataires, lance un appel aux dons financiers, même minimes, pour aider cette famille modeste. « On va voir comment faire. Nous installerons soit une boîte au centre de Beaulieu ou à l’antenne de Logiparc » assure la présidente. De quoi permettre à Brigitte de retrouver un peu de confort et de sérénité après cette cruelle épreuve…
 Pour aider la famille Bassereau. Tél: 06 74 06 00 34.
Jean-Michel Gouin

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Solidarité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.